Législatives 2022. Derniers débats mondiaux avant le second, les opposants condamnent fermement les actes répréhensibles…

22h31 : Ce live est terminé. Merci de vous joindre a nous.

22h25 : « Que des policiers tuent sans être dans un cadre proportionné de légitime défense, c’est un gros problème politique », dénonce Clémentine Autain

Le candidat Nupes défend les affirmations de Jean-Luc Mélenchon selon lesquelles « la police tue ». « La police est là pour protéger. Que des policiers tuent aujourd’hui sans être dans un cadre proportionné d’autodéfense est un grave problème politique. Il faut qu’il y ait justice, il faut mettre fin à l’impunité et il faut faire face à ce malaise policier », a-t-il dit.

Face à elle, Gabriel Attal a défendu la primauté de la majorité dans le domaine de la sécurité et indiqué que le gouvernement dispose d’une loi prête à doubler la présence policière sur la voie publique et à créer des brigades de gendarmerie dans les territoires ruraux. Jordan Bardella estime que le gouvernement a « abandonné la police ».

22h21 : Jordan Bardella s’en prend désormais à Nupes pour ses positions « communautaires ».

Giordano Bardella juge que le Nupes « fait preuve d’un compromis hallucinant vis-à-vis des « thèses communautaires ».

22h15 : Pap Ndiaye est « un militant associatif et indigène », attaque Jordan Bardella

Jordan Bardella critique la nomination de Pap Ndiaye au poste de ministre de l’Education, qu’il qualifie de « militant communiste et indigéniste ». Le président du RN estime qu’à l’école il faut « mettre le paquet sur les savoirs fondamentaux, augmenter le temps d’enseignement du français et des mathématiques plutôt que d’introduire des thèses indigènes ».

22h04 : Attal attaché au projet de réforme des retraites

Au menu de BFMTV, les retraites et la réforme attendue et controversée. Clémentine Autain (Nupes) estime que les élections législatives sont « une forme de référendum » sur le projet majoritaire de réforme des retraites, qui vise à ramener l’âge légal à 65 ans. Rappelons que le projet Nupes prévoit la retraite à 60 ans.

Pour Jordan Bardella, le régime de retraite du gouvernement est « profondément injuste et brutal ».

Gabriel Attal a quant à lui assuré que la réforme des retraites sera mise en place progressivement et en concertation avec les partenaires sociaux.

21h56 : Mathilde Panot invite les électeurs RN à voter pour les Nupes

Mathilde Panot invite les électeurs du Rassemblement national à voter pour Nupes. « S’ils veulent rompre avec la politique d’Emmanuel Macron, qu’ils votent pour nous », a-t-il dit, ajoutant que voter pour le RN « ne sert à rien ».

21h49 : Les Nupes, une « alliance poubelle » pour Jean-François Copé

Pour Jean-François Copé (LR), Nupes est une « alliance de ordures pour prendre parti ». Mathilde Panot conteste et explique que Nupes est « une alliance programmatique ».

21h44 : Les Nupes seront « la béquille de la majorité pour mener à bien leurs projets », juge Philippe Ballard

Sur France 2, le porte-parole du Rassemblement national Philippe Ballard dénonce la collusion entre Nupes et Ensemble !. Les clauses de non-responsabilité sont des séquelles présidentielles. On se souvient de Jean-Luc Mélenchon « pas une voix pour Marine Le Pen ». Et là, entre ces deux tours, demander à ceux qui ont voté pour un candidat Nupes au premier tour de voter pour un candidat LREM au second. Et en face, le REM et ses alliés appellent à voter pour les Nupes contre le RN. Je pense que tu devrais t’asseoir à côté de François Bayrou parce que tu seras la béquille de la majorité pour mener à bien ses projets », a-t-il déclaré à Mathilde Panot.

21h35 : « On peut se passer des leçons de la République des macronistes », attaque Mathilde Panot

Pendant ce temps, sur France 2, les représentants des quatre forces politiques discutent du discours d’Emmanuel Macron sur la piste de l’aéroport. «Emmanuel Macron aime beaucoup respecter la démocratie quand il gagne des élections, encore moins quand il sent qu’il peut les perdre. Je crois que quand on a une majorité présidentielle qui a voté 21 lois draconiennes, que 32 personnes dans les rassemblements des gilets jaunes ont perdu un œil, que cinq personnes ont perdu une main et qu’on a fait du parlement une chambre d’enregistrement, je crois qu’on pourrait faire moins que le leçons de la république des macronistes », a déclaré Mathilde Panot, représentant Nupes.

21h15 : « Le gouvernement a été condamné deux fois pour inaction sur le climat », rappelle Clémentine Autain

Le débat sur BFMTV porte désormais sur le changement climatique. « Le défi est déjà là et nous sommes terriblement en retard. Le gouvernement a été condamné à deux reprises pour son inaction climatique. Il y a de bons discours et de bonnes actions », se plaint le candidat Nupes.

« Les condamnations font référence à avant 2017, lorsque les membres de votre coalition étaient au pouvoir », répond Gabriel Attal.

Les trois candidats sont en désaccord sur les mesures à prendre. Pour Nupes, un changement de modèle de développement est nécessaire. Pour le RN, favoriser le localisme. Pour Ensemble ! investir massivement dans le nucléaire et les énergies renouvelables.

21h07 : Le président, en déplacement à Kyiv, esquive le débat pour Jordan Bardella et Clémentine Autain

Sur BFMTV, Clémentine Autain (Nupes) s’interroge sur le timing du déplacement d’Emmanuel Macron en Ukraine : « Vous voulez éviter le débat ? ». Cependant, il indique qu’il est « important que le président de la République se rende à Kiev pour affirmer le soutien de la France à l’Ukraine. Mais je pense qu’il aurait pu le faire beaucoup plus tôt. »

Un point de vue partagé par Jordan Bardella (RN) qui l’estime « au mauvais moment ». « On a l’impression que le président de la République n’aime pas les campagnes électorales (…) Il n’a pas fait campagne. Voir le président de la République donner deux ou trois consignes de vote sur la piste de l’aéroport suscite des interrogations.

A quoi Gabriel Attal (Ensemble !) répond « qu’agir pour la résolution de ce conflit, c’est aussi agir pour le pouvoir d’achat des Français, pour notre sécurité collective menacée » et que « si les élections présidentielles avaient pris une tournure différente, cela voyage n’aurait pas eu lieu car les deux candidats que vous soutenez se sont opposés à notre accompagnement en Ukraine en matière humanitaire ».

20h55 : Le programme du soir

Programme riche pour cette avant-dernière soirée électorale. BFMTV organise un débat entre trois candidats aux législatives : Gabriel Attal (Ensemble !), Clémentine Autain (Nupes) et Jordan Bardella (RN).

Dans le même temps, France 2 organise également un « débat définitif » avec Philippe Ballard (RN), François Bayrou (Ensemble !), Jean-François Copé (LR) et Mathilde Panot (Nupes).

20h44 : Emmanuel Macron veut mesurer « le moment où il faut faire ce choix démocratique »

Lors d’une interview diffusée lors du JT de TF1, Emmanuel Macron est revenu sur son discours sur la piste de l’aéroport en indiquant qu’il ne souhaitait pas faire de « commentaires politiques ».

« Il faut porter une ambition pour le pays, prendre des décisions difficiles. Nous devons tous mesurer quand nous devons faire ce choix démocratique. A deux heures et demie de Paris en avion, c’est la guerre. Ce n’est pas une abstraction. Nous ne savons pas quand cette guerre finira, où elle finira. Nous vivons déjà une déstabilisation dans nos vies : l’augmentation du prix du pétrole, du gaz, des courses… est liée à ce conflit, à ces choix faits chaque jour par la Russie. Nous devons être forts pour nous-mêmes et nous devons être forts pour porter nos valeurs, être crédibles à l’étranger et pouvoir prendre des décisions exceptionnelles », a déclaré le chef de l’État.

20h20 : Rachel Garrido et les militants du gaz lacrymogène à Drancy

La candidate du Nupes Raquel Garrido et ses militants ont été victimes de gaz lacrymogènes tirés par un homme à bout portant jeudi à Drancy (Seine-Saint-Denis), selon la police. L’Insoumise remet en cause le soutien de son adversaire au second tour des législatives, Jean-Christophe Lagarde (UDI), qu’il nie.

Jean-Christophe Lagarde « réfute » toute implication. « C’est beaucoup de café pour dire que je suis responsable. C’est un 13-14 ans qui s’en prend à Mme Garrido, rien à voir avec mes militants », a assuré le député à l’AFP. « Nous attendons que la police clarifie l’affaire qui n’a rien à voir avec la campagne », a déclaré Lagarde.

Le député de Seine-Saint-Denis Alexis Corbière, compagnon de Mme Garrido, a indiqué sur Twitter que « des plaintes seront déposées », dénonçant des « méthodes criminelles ».

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies.

En cliquant sur « Accepter », les cookies seront déposés et vous pourrez visualiser leur contenu.

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez le dépôt de cookies pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous avez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment. & # xD;

Gérer mes choix & # xD;

20h07 : « Le président de la République et Madame Borne se sont mis en mauvaise posture » déclare Sébastien Chenu sur l’affaire Abad

Interrogé sur l’affaire Abad, le porte-parole du RN a déclaré « détester la justice médiatique, c’est-à-dire que sur les témoignages il y a un rouleau compresseur qui démarre et vise à écraser le peuple alors que par contre la parole d’éventuelles victimes doit être entendue ». » et se dit « très attaché à la présomption d’innocence ».

« Je pense que le président de la République et Mme Borne se sont mis dans une mauvaise passe parce que Damien Abad avait ces trucs sur lui depuis longtemps, et je pense que quand on a quelque chose sur les épaules, on ne lui fait pas prendre ça Réglons l’affaire devant les tribunaux plutôt que de prendre une responsabilité qui vous met sous un jour très dur mais qui entrave également toute action gouvernementale », a-t-il ajouté.

19h56 : Le RN « veut un groupe parlementaire puissant », répète Sébastien Chenu

Su C à vous, le porte-parole du Rassemblement national, Sébastien Chenu, indique que le RN aspire à un « groupe parlementaire, mais pas que ». « Marine Le Pen représente 42 % des électeurs, il serait anormal que dans une démocratie avec un mode de scrutin très défavorable pour nous, tous ses électeurs ne soient pas représentés. Nous voulons qu’un groupe puissant puisse s’opposer au Président de la République d’une part car sinon on aura tout le programme du Président couvert sans pouvoir dire un mot, et d’autre part pouvoir faire des propositions « , dit-il. Est détaillé.

19h40 : Elisabeth Borne se comporte « au mépris du peuple et de la démocratie »

Jean-Luc Mélenchon critique l’absence de participation aux débats de la Première ministre, Elisabeth Borne. « Madame Borne, si vous ne voulez pas discuter, vous ne devriez pas accepter le poste de Premier ministre. Le débat et le calcul sont le but de cette fonctionnalité. Ce comportement est méprisant envers le peuple et la démocratie », a-t-il écrit.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies.

En cliquant sur « Accepter », les cookies seront déposés et vous pourrez visualiser leur contenu.

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez le dépôt de cookies pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous avez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment. & # xD;

Gérer mes choix & # xD;

19h03 : Mélenchon promet « un ministre chargé de l’extension de la démocratie » dans son gouvernement

En direct sur les réseaux sociaux, Jean-Luc Mélenchon promet de « reparlementaire la vie du pays » et évoque notamment sa volonté de créer le référendum d’initiative citoyenne qui « redonnera du souffle au pays, du pouvoir au peuple ». Il indique également qu’il créera dans son gouvernement, s’il devient Premier ministre, un « ministre chargé de l’extension de la démocratie ».

18h46 : victoire « Ça sent bon », dit Jean-Luc Mélenchon

Le leader de Nupes estime que la victoire de dimanche « sent bon ». « Nos adversaires doivent faire croire aux gens que ce n’est pas possible. (…) Il y a très peu de quartiers où ils sont et où nous ne sommes pas. Et qui va gagner dans les 406 collèges dans lesquels nous sommes représentés ? Atteindre 289 victoires, quand on a déjà 5 sièges, seulement 284 de moins, sur 406 circonscriptions, c’est un objectif qui peut être atteint », a-t-il ajouté.

18h41 : Jean-Luc Mélenchon répond en direct aux questions des internautes

Jean-Luc Mélenchon, qui espère convaincre les jeunes abstentionnistes de voter pour Nupes dimanche prochain, est en direct sur plusieurs réseaux sociaux prisés des jeunes générations : Twitch, Twitter et Tik Tok. Répond en direct aux questions des internautes.

18h24 : Darmanin affronte Jean-Luc Mélenchon

Avec Jean-Luc Mélenchon, « c’est une démonstration d’éclat permanent à la Chavez ! », estime Gérald Darmanin dans un entretien au Parisien. « Jean-Luc Mélenchon et ses compagnons portent le projet de ruine des classes moyennes. C’est le vieux projet d’extrême gauche. La ruine des épargnants car ce sont eux qui devront rembourser la dette qu’il ne veut pas payer. La ruine des retraités car son projet fera baisser les retraites. La ruine des travailleurs parce qu’ils ne veulent plus d’investissements étrangers. La chute des jeunes avec le retour du chômage. Mais aussi la ruine de l’ordre républicain qui veut désarmer la police. La République aura du mal à s’en remettre si elle gouverne », a déclaré le ministre de l’Intérieur.

18h19 : « La majorité présidentielle doit être plus humble », juge Darmanin

Dans un entretien au Parisien, Gérald Darmanin estime que le résultat du premier tour des législatives est « une leçon pour la majorité présidentielle qu’elle doit être plus humble, s’ancrer davantage dans les territoires et ne pas simplement rester dans une parenthèse médiatique elle-même » .

17h54 : Nouvelle passation de pouvoir entre la majorité et Mélenchon

Alors que Jean-Luc Mélenchon a demandé plus tôt dans la journée à être également l’invité du journal télévisé de TF1, qui accueillera ce soir Emmanuel Macron, Christophe Castaner répond. « Franchement, Jean-Luc Mélenchon, après une journée historique pour l’Ukraine, pourriez-vous, pour une fois, ne pas parler de vous ? », a tweeté le président du groupe LREM à l’Assemblée nationale.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies.

En cliquant sur « Accepter », les cookies seront déposés et vous pourrez visualiser leur contenu.

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez le dépôt de cookies pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous avez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment. & # xD;

Gérer mes choix & # xD;

17h44 : Marine Le Pen en Moselle en soutien aux candidats RN

Marine Le Pen était en route pour la Moselle ce jeudi. La candidate RN du Pas-de-Calais a exprimé sa volonté d’obtenir des députés au-delà de ses zones de force dans le nord et le sud de la France. Il a appelé les électeurs à « envoyer le plus de députés possible dimanche ». « Si ce n’est à l’Assemblée nationale, on ne parlera plus des problèmes quotidiens des Français, du problème de l’immigration clandestine », de « l’islamisation » ou de la « défense de la République », prévient le finaliste à la présidentielle.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies.

En cliquant sur « Accepter », les cookies seront déposés et vous pourrez visualiser leur contenu.

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez le dépôt de cookies pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous avez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment. & # xD;

Gérer mes choix & # xD;

16h26 : Eric Zmmour et son groupe renoncent à faire appel pour son clip de campagne

Eric Zemmour a renoncé à faire appel de sa condamnation pour « atteinte au droit d’auteur » survenue après l’utilisation non autorisée d’images de films dans son clip de candidature à la présidentielle, a-t-il appris jeudi de source proche du dossier.

Eric Zemmour, son parti d’extrême droite Reconquête ! et l’un de ses proches, François Miramont, a été condamné en mars à payer solidairement aux requérants un total de 70 000 €. Au final, ils ne contestent pas le jugement du tribunal de Paris, selon des documents dont l’AFP a connaissance.

15h57 : Nupes manifeste contre la présence de Macron au JT de TF1

Emmanuel Macron est l’animateur de TF1 JT ce jeudi soir. Mais cela ne plaît pas au Nupes, qui dénonce les inégalités démocratiques. « Donc le président a TF1 à 20h00 en plus des pistes officielles. Et moi ? En plus des réseaux sociaux, ai-je également accès à TF1 ? demande Jean-Luc Mélenchon sur Twitter. Son dauphin à Marseille, Manuel Bompard, pose lui aussi cette question : « Et par souci d’égalité démocratique, Jean-Luc Mélenchon sera-t-il invité sur TF1 à 20 heures vendredi soir ? »

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies.

En cliquant sur « Accepter », les cookies seront déposés et vous pourrez visualiser leur contenu.

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez le dépôt de cookies pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous avez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment. & # xD;

Gérer mes choix & # xD;

14h19 : Jean-Luc Mélenchon assume vouloir désobéir à certains traités européens

Le chef de file de la Nouvelle Union populaire écologique et sociale affirme au micro de France Bleu vouloir s’abstenir pour contourner certaines directives européennes. « Le programme que nous présentons sera appliqué, assure Jean-Luc Mélenchon. Face à l’urgence écologique et sociale, nous désobéirons à certains traités européens. Rassurez-vous, ce n’est pas la première fois : 290 cas de désobéissance sont en cours. La règle absurde des 3% a été enfreinte… 170 fois en 10 ans. « 

14h15 : « Occupez-vous de vos affaires, votez ! » dit Jean-Luc Mélenchon aux jeunes

Au micro de France Bleu, Jean-Luc Mélenchon s’adresse à la population mais surtout aux jeunes, alors que dimanche dernier 70% des moins de 35 ans se sont abstenus. « Vous devez aller voter car c’est l’avenir de votre pays, […] c’est votre devoir, votre dignité d’être un peuple libre, votez, surtout les jeunes ! Marre, ils viennent pleurer sur mon bureau à Parcoursup, je me fais tremper dans cette histoire, et au moment du vote il n’y a plus personne, il ne peut pas partir. « 

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies.

En cliquant sur « Accepter », les cookies seront déposés et vous pourrez visualiser leur contenu.

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez le dépôt de cookies pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous avez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment. & # xD;

Gérer mes choix & # xD;

13h39 : « Monsieur Bruno Le Maire, vous avez un problème avec la réalité », élimine Jean-Luc Mélenchon

Au micro de France Bleu, Jean-Luc Mélenchon revient sur les affirmations du Nupes selon lesquelles le gouvernement envisage d’augmenter la TVA pour réaliser 80 milliards d’euros d’économies, démenties par Bruno Le Maire. « Il a signé un texte qu’il a envoyé à la Commission européenne annonçant 80 milliards d’économies. […] Comment et où, Monsieur le Maire, comptez-vous économiser ? Tu ne le dis jamais, oui, c’est un plan caché », accuse Jean-Luc Mélenchon au micro de France Bleu.

« Vous avez un problème avec la réalité », a-t-il tweeté. Mais « la Commission européenne l’a dit pour vous : coupes dans la santé, l’emploi, les prestations sociales, le logement social, les retraites », énumère-t-il.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies.

En cliquant sur « Accepter », les cookies seront déposés et vous pourrez visualiser leur contenu.

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez le dépôt de cookies pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous avez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment. & # xD;

Gérer mes choix & # xD;

13h30 : Olivier Faure dans la 2ème circonscription du Finistère, déjà presque conquis

Troisième étape du voyage du premier secrétaire du Parti socialiste dans le Finistère. Cette fois, Olivier Faure pose aux côtés de Pierre-Yves Cadalen. Le candidat Nupes est allé très loin au premier tour, obtenant plus du double des voix de son dauphin, le candidat Divers Center Jean-Charles Larsonneur (31,91% contre 15,61%).

13h15 : Jean-Luc Mélenchon insiste sur le fait qu’il faut « geler les prix » de l’essence et de l’énergie

« Il faut éteindre le feu sur les prix de l’essence, provoqué par la spéculation financière, déplore le dirigeant des Insoumis au micro de France Bleu. Le prix du baril de pétrole montera à 135 dollars. J’ai proposé en septembre de geler les prix. Le pays fait face à un mur d’inflation. Le gel des prix est urgent. « 

12h52 : Olivier Faure poursuit sa tournée Finistère avec l’adversaire de Richard Ferrand

La première secrétaire du Parti socialiste est désormais aux côtés de Mélanie Thomin, dans la sixième circonscription du Finistère. La semaine dernière, le candidat du Nupes a terminé deuxième, avec 1 200 voix et 2,4 points d’avance sur Richard Ferrand (31,16 % contre 33,56 % du président de l’Assemblée nationale).

11h44 : Olivier Faure soutient les candidats Nupes dans le Finistère

Le premier secrétaire du Parti socialiste est en déplacement dans le Finistère, où Nupes est présent au second tour dans les huit circonscriptions du département, mais il n’a terminé premier que dans une seule, la seconde. Olivier Faure débute sa tournée dans la cinquième circonscription avec Nathalie Sarrabezolles, arrivée dimanche dernier de deux petits points de la candidate Ensemble Graziella Melchior (29,03 % contre 31,26 %).

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies.

En cliquant sur « Accepter », les cookies seront déposés et vous pourrez visualiser leur contenu.

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez le dépôt de cookies pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous avez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment. & # xD;

Gérer mes choix & # xD;

11h20 : Sandrine Rousseau dénonce une campagne anonyme contre elle

Sur Twitter, la candidate Nupes, qui a pris la tête dimanche dans le 9e arrondissement de Paris, a posté les photos de deux tracts anonymes distribués dans tout le quartier et visant à la discréditer. « Après la candidate du même nom, voici le tract anonyme, crasseux et encaissé dans la circonscription du 75/09… », dénonce la militante écoféministe.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies.

En cliquant sur « Accepter », les cookies seront déposés et vous pourrez visualiser leur contenu.

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez le dépôt de cookies pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous avez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment. & # xD;

Gérer mes choix & # xD;

10h24 : Clément Beaune quitte de vieux tweets pour discréditer son adversaire

Lors d’un scrutin défavorable contre Caroline Mecary, candidate du Nupes, dans le 7e arrondissement de Paris, le ministre délégué à l’Europe s’est plongé dans les archives du compte Twitter de son adversaire. « Je ne voterai pas président si je dois choisir entre fascistes et macronistes », écrivait l’avocat en septembre dernier. « J’ai toujours été limpide, face à l’extrême droite. J’aimerais la même clarté de la part de mon adversaire d’extrême gauche », écrit Clément Beaune.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies.

En cliquant sur « Accepter », les cookies seront déposés et vous pourrez visualiser leur contenu.

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez le dépôt de cookies pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous avez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment. & # xD;

Gérer mes choix & # xD;

9h47 : Jeune avec la vidéo de campagne embarrassante de Macron

Mercredi, Les Jeunes avec Macron ont publié une vidéo de la campagne, (embarrassante) décrivant à quoi ressemblerait la France avec Jean-Luc Mélenchon comme Premier ministre. « Bloc de désobéissance de l’Union européenne », « suspension des vols low cost hors Europe », « augmentation de 20% des prix de l’énergie »… La vidéo a été aussitôt supprimée des réseaux sociaux, mais continue de circuler… et de se moquer des autres Les internautes.

Ce contenu est bloqué car vous n’avez pas accepté les cookies.

En cliquant sur « Accepter », les cookies seront déposés et vous pourrez visualiser leur contenu.

En cliquant sur « J’accepte tous les cookies », vous autorisez le dépôt de cookies pour le stockage de vos données sur nos sites et applications à des fins de personnalisation et de ciblage publicitaire.

Vous avez la possibilité de retirer votre consentement à tout moment. & # xD;

Gérer mes choix & # xD;

9h30 : Débat entre Gabriel Attal, Clémentine Autain et Jordan Bardella ce jeudi soir sur BFM TV

Ce jeudi, à 20h50, BFM TV organise un débat en deux temps avec Gabriel Attal, Clémentine Autain et Jordan Bardella. Ce dernier, député européen, n’est pas candidat aux élections législatives, contrairement à ses deux adversaires qui jouent leur réélection. En réalité, Clémentine Autain est désormais seule en lice dans le 11e arrondissement de Seine-Saint-Denis et va retrouver sa place dans l’Hémicycle. Gabriel Attal devrait également l’emporter, mais il laissera son siège à l’Assemblée nationale à sa suppléante, Claire Guichard.

9h01 : Damien Abad accusé de tentative de viol, « on ne connaît pas la réalité de chaque cas », répond Clément Beaune

Au micro de franceinfo, le ministre délégué à l’Europe est invité à réagir aux nouvelles accusations contre Damien Abad pour tentative de viol. « On ne connaît pas la réalité de chaque cas », souligne Clément Beaune, qui ajoute qu' »il faut d’abord écouter la voix des femmes ». « C’est évidemment la priorité », insiste-t-il. « Ensuite, la question de savoir s’il y a eu un fait extrêmement grave ou non, il n’y a qu’une seule institution dans notre société qui peut le dire, c’est la justice », rappelle-t-il.

8h57 : Pour Marine Le Pen, le vote à la majorité aux législatives est « de plus en plus injuste »

Selon Marine Le Pen, le mode de scrutin pour les législatives, à la majorité, « est fait pour la bipolarisation de la vie politique », qui fonctionnait « quand il y avait deux grands blocs, la droite et la gauche ». Le député du Pas-de-Calais rappelle que désormais « il y a une tripolisation et donc ce mode de scrutin devient de plus en plus injuste ». « Proportionnellement, compte tenu des résultats de dimanche, le Rn aurait 131 députés, ce qui est le groupe le plus important à l’Assemblée », souligne le chef de file du Rassemblement national au micro de France Inter.

20h54 : « Il n’y aura pas de majorité Nupes », insiste Clément Beaune

En difficulté dans son propre collège – le 7e à Paris – face à Caroline Mecary (Nupes), le ministre délégué à l’Europe réitère, « il n’y aura pas de majorité Nupes » à l’Assemblée nationale. « C’est un excellent coup de Jean-Luc Mélenchon de nous avoir fait croire qu’il avait gagné le premier tour, puis il essaie de nous faire croire qu’il a fait mieux que la gauche il y a cinq ans, là c’est faux », contrarie Clément Beaune au micro de franceinfo. .

8h50 : « On peut arracher des dizaines de sièges », à l’Assemblée nationale, calcule Marine Le Pen

La dirigeante du RN répète au micro de France Inter qu’elle trouverait « scandaleux et profondément antidémocratique que le Rassemblement national n’ait pas au moins 60 sièges ». « 60 sièges, c’est une opposition à part entière, qui dispose de tous les outils prévus par la Constitution pour pouvoir mener à bien notre travail d’opposition », rappelle Marine Le Pen. « Je pense qu’on peut arracher des dizaines de sièges et on est arrivés en tête dans 108 circonscriptions, donc on pourrait potentiellement avoir 108 sièges », calcule-t-il.

8h42 : « Madame Le Pen est une déception pour les Français », plaque Gilles Platret

Sur le plateau du Sénat public, la vice-présidente des Républicains réagit à l’avertissement de Marine Le Pen, qui assure que si le Rassemblement national ne dispose pas d’un groupe fort à l’Assemblée nationale, les problèmes de sécurité et de migration disparaîtront de l’hémicycle. « Je pense que les Français ont envie d’en parler », rejette Gilles Platret.

« Nous avons quelque chose à défendre qui soit raisonnable, sans l’excès des extrêmes. […] Madame Le Pen est une déception pour les Français. Elle est démago, mais surtout elle ne veut pas gagner. Ils veulent exploiter une boutique familiale qui existe depuis 60 ans. « 

20h36 : Jean-Luc Mélenchon « va continuer à débattre, à alimenter le débat intellectuel », pointe Alexis Corbière

Le député de Seine-Saint-Denis évoque brièvement l’avenir de Jean-Luc Mélenchon au micro de CNews au cas où le leader de l’Insoumi ne rejoindrait pas Matignon. «Mélenchon va continuer à débattre, à alimenter le débat intellectuel, c’est un penseur, assure Alexis Corbière. Parce que tu veux que je prenne ma retraite. « 

8h32 : Le Pen juge « discutable » le choix de Macron d’aller à Kiev à trois jours du second tour

Marine Le Pen réagit au déplacement d’Emmanuel Macron dans la capitale ukrainienne jeudi, à trois jours du second tour des législatives. « Emmanuel Macron a fait un choix qu’il aurait pu faire il y a une semaine ou dix jours », a déclaré le chef de file du Rassemblement national au micro de France Inter.

« Le fait qu’il le fasse aujourd’hui, bien sûr, on peut le soupçonner et je le soupçonne assez facilement, car je constate qu’Emmanuel Macron ne dit ni ne fait jamais rien sans arrière-pensées électorales, ajoute-t-il. […] Emmanuel Macron utilise cette position de chef de guerre pour tenter d’avoir une influence sur les élections législatives. « 

20h31 : « Il faut qu’on ait des délégués aux commandes », dit Christian Jacob

Au micro d’Europa 1, le patron des Républicains affirme que le parti « aborde ces élections avec confiance », alors que LR se présente toujours dans 76 circonscriptions. « On voit bien aujourd’hui, entre l’immobilisme qu’a été Emmanuel Macron depuis 5 ans, les dérives et les dérives des extrêmes, que ce soit celles de Jean-Luc Mélenchon ou de Madame Le Pen, il y a besoin d’avoir des députés en poste », Christian Giacobbe glisse.

8h25 : Pour Gilles Platret, Nicolas Sarkozy « ne joue pas sa meilleure partition », soutenant un candidat Ensemble

Mercredi, l’ancien chef de l’Etat a rencontré Astrid Panosyan-Bouvet, candidate d’Ensemble dans la 4e circonscription de Paris qui affrontera dimanche la députée sortante Brigitte Kuster, investie par… Les Républicains. « Quand tu as quelqu’un qui t’a toujours été fidèle, tu ne le fais pas 3 jours avant le vote », accuse Gilles Platret, vice-président de Lr, au micro du public du Sénat. « Il ne joue pas son meilleur score », grince le maire de Chalon-sur-Saône.

8h23 : Corbière ne veut pas que « le martyr du peuple ukrainien » serve Macron pour la politique intérieure

Le député rebelle de Seine-Saint-Denis est invité sur le plateau de CNews pour réagir au déplacement d’Emmanuel Macron à Kiev, la capitale ukrainienne, jeudi. « Nous devons nous tenir aux côtés du peuple ukrainien contre l’agression russe de M. Poutine, mais je ne voudrais pas que le martyre du peuple ukrainien serve à M. Macron pour les opérations de politique intérieure française », s’indigne Alexis Corbière. « Personne n’est dupe du fait que cela fait trois jours depuis le deuxième tour », a-t-il déclaré.

8h17 : Gilles Platret veut une majorité relative pour Ensemble pour donner du poids à l’opposition

Selon différents sondages, Emmanuel Macron est de moins en moins sûr d’avoir la majorité absolue à l’Assemblée nationale à l’issue du second tour dimanche. « S’il y a une majorité relative, qui se dégage, toutes les oppositions retrouvent le pouvoir de discuter de la loi », a souligné le vice-président des Républicains au micro du Sénat public. Elisabeth Borne devra aborder chaque texte pas à pas, sans mépris pour l’opposition. « 

8h15 : « Emmanuel Macron n’a pas voulu de campagne législative » déplore Sébastien Chenu

Le porte-parole du Rassemblement national détient le record d’abstention qui a marqué le premier tour des élections législatives responsable du chef de l’Etat (52,49%). « Emmanuel Macron ne voulait pas de campagne législative, il a complètement arrêté la campagne depuis son élection à la présidence de la République, et aujourd’hui il n’y a pas eu de débat, analyse Sébastien Chenu au micro de France 2 Résultat, beaucoup d’abstention. »

8h08 : Macron à Kiev « est dans son rôle », estime Gilles Platret, vice-président des Républicains

Le maire de Chalon-sur-Saône estime que « le président est dans son rôle » en se déplaçant jeudi à Kiev, la capitale ukrainienne. « S’il m’arrive d’être dur sur sa politique intérieure, je pense qu’à l’international ça représente quelque part ce qu’on veut, c’est-à-dire une position équilibrée qui ne soit pas aveuglément atlantiste, justifie Gilles Platret dans le Sénat public. au nom de l’Europe en disant ‘sans hâte, notamment sur l’intégration de l’Ukraine dans le bloc européen’, il est dans une position qui me convient », ajoute le vice-président des Républicains.

20h03 : Nicolas Sarkozy au chevet d’un candidat d’Ensemble, « incompréhensible » pour Jean-François Copé

Mercredi, l’ancien chef de l’Etat a rencontré Astrid Panosyan-Bouvet, candidate Ensemble dans le 4e arrondissement de Paris qui affrontera dimanche la députée sortante Brigitte Kuster, investie par… Les Républicains. « C’est incompréhensible que Nicolas Sarkozy ait reçu un adversaire, c’est très triste », regrette sur RTL Jean-François Copé, qui estime que « oui », c’est une trahison.

Quand ont lieu les élections législatives ?

Quand ont lieu les élections législatives ?

8h00 : Avec les Nupes, « Jean Jaurès et Léon Blum doivent se retourner dans leurs tombes », pique Jean-François Copé A voir aussi : Environnement : comment les pouvoirs publics peuvent agir contre la forte chaleur.

Pour le maire de Meaux « c’est dommage que des observateurs aient fait la différence entre l’extrême gauche et l’extrême droite ». « Quant au PS, qui s’est allié à l’extrême gauche, il est définitivement perdu », fustige Jean-François Copé sur le plateau de RTL. Jean Jaurès et Léon Blum se révoltent dans les tombes. L’honneur de la droite, c’est qu’elle a toujours rejeté une alliance avec l’extrême droite. « 

Quand ont lieu les élections en Belgique ?

7h58 : Sébastien Chenu critique le discours d’Emmanuel Macron sur les législatives depuis le tarmac d’un aéroport roumain Voir l’article : EN IMAGES – Impressionnant incendie dans une entreprise de Boulazac en Dordogne.

Quand on vote en 2022 ?

Emmanuel Macron s’est exprimé mercredi sur le bitume d’un aéroport en Roumanie, évoquant notamment les élections législatives. « Quand on le voit sur le bitume parler de politique française, il déroge à une règle républicaine qui fait qu’on lave le linge sale en famille et qu’on ne fait pas de politique, surtout aux législatives, quand on est dans un pays, plaque Sébastien Chenu au micro de France 2. Voir l’article : Intégration des voitures électriques dans les réseaux électriques utilisant l’énergie solaire Environnement – LaTribuneAuto.com. C’est assez déplacé. »

Quand sont élus les députés ?

7h53 : « La maison brûle, et Emmanuel Macron détourne le regard », peste Jean-François Copé

La Première ministre Elisabeth Borne a rencontré des jeunes à Vaulx-en-Velin
Sur le même sujet :
Élisabeth Borne, Premier ministre. La cheffe du gouvernement se déplace à Vaulx-en-Velin…

Comment faire une demande de procuration ?

Comment faire une demande de procuration ?

Au micro de RTL, le maire de Meaux paraphrase Jacques Chirac pour accuser le choix d’Emmanuel Macron de quitter la France au milieu des deux tours. « La maison brûle et Emmanuel Macron regarde ailleurs, faisant ainsi face à Jean-François Copé. L’imaginer ce matin dans un train pour l’Ukraine, comme s’il ne pouvait attendre la semaine prochaine, alors que l’extrême gauche est toujours très menaçante et a vocation à déstabiliser notre pays, est d’une incroyable légèreté. Quelle est cette stratégie d’évitement ? C’est de la folie. « 

7h05 : Jean-Luc Mélenchon veut séduire les jeunes

Comment donner pouvoir à quelqu’un ?

Selon un sondage Ipsos-Sopra Steria, 69% des 18-24 ans et 71% des 24-34 ans se sont abstenus au premier tour des élections législatives. S’il veut espérer s’imposer dimanche, Jean-Luc Mélenchon sait qu’il doit convaincre les plus jeunes. Au micro du Quotidien mercredi soir, le leader des Nupes leur a adressé un message : « Bougez mon ami, faites autre chose que chialer ou restez chez vous à ne rien faire, et les filles encore plus ».

Comment rédiger une procuration simple ?

Ce jeudi soir, les jeunes pourront lui poser des questions directement sur Twitter et Twitch lors d’un événement « Hello Mélenchon ».

Comment faire pour donner une procuration à un proche ?

7h00 : Bienvenue dans ce live consacré aux élections législatives, J-3 avant le second tour.

Retours gratuits, c'est fini ! quelques idées...
A voir aussi :
Récemment, Zara, du groupe Inditex, puis H&M, annonçait à deux poids lourds…

Comment faire un dossier sur ma prime Renov ?

Comment faire un dossier sur ma prime Renov ?

L’élection générale du Québec de 2022 aura lieu le 3 octobre 2022 pour renouveler les 125 sièges de l’Assemblée nationale du Québec.

  • Les prochaines élections législatives se tiendront en métropole les 12 et 19 juin 2022 et la veille pour les DOM-TOM.
  • Comment sont élus les députés de l’Assemblée nationale ? Depuis 1986, l’Assemblée nationale compte 577 membres, appelés « députés », élus au suffrage universel direct au suffrage universel uninominal à la majorité à deux tours pour un mandat de cinq ans.

Les élections municipales et provinciales belges de 2024 auront lieu le dimanche 13 octobre 2024 pour élire les conseillers municipaux et provinciaux. Elles ont lieu la même année que les élections législatives, régionales, européennes et européennes.

Chez Plufur, bientôt une boite de rangement pour chargeurs électriques ?
Sur le même sujet :
Comment installer une borne IRVE ? Vous habitez une maison individuelle Rapprochez-vous…

Qui sont les électeurs des sénateurs ?

Qui sont les électeurs des sénateurs ?

Les élections présidentielles auront lieu les 10 et 24 avril 2022. Le Président de la République est élu pour un mandat de cinq ans. Les élections législatives se tiendront les 12 et 19 juin 2022, deux mois après les élections présidentielles. Ils ont lieu tous les cinq ans.

La durée du mandat des députés est de 5 ans (sauf dissolution de l’Assemblée nationale). Les prochaines élections législatives auront lieu en juin 2022. vous pouvez consulter les résultats des dernières élections.

Qui peut élire les sénateurs ?

Vous pouvez donner la procuration à tout moment et jusqu’à un an avant le scrutin de deux manières : En faisant une demande en ligne qui doit ensuite être validée en se rendant physiquement dans un commissariat, une brigade de gendarmerie ou un consulat, dans un délai de deux mois .

Quel est le salaire d’un sénateur ?

Quels documents pour faire une procuration ? Pour obtenir une procuration, il est nécessaire de présenter un document officiel qui certifie votre identité. Vous pouvez également pré-remplir et imprimer le formulaire de procuration ou le remplir directement sur place avec les informations relatives à la procuration.

Qui désigne les grands électeurs ?

Une procuration est un document par lequel une personne habilite une autre à agir en son nom dans une circonstance précise. Accorder une procuration signifie donner à quelqu’un le pouvoir, le droit de faire quelque chose en votre nom. Avoir une procuration signifie avoir le pouvoir d’agir au nom d’une autre personne.

Qui élit les députés européens ?

Qui élit les députés européens ?

(Mme ou M. nom, prénom) née le (date de naissance) et demeurant à (adresse) en qualité de mandataire qui me représente en mon nom et selon mes intérêts auprès de (nom de la personne, de l’institution, du service, etc. . auquel la procuration est destinée.)

Depuis le 6 avril 2021, il est désormais plus facile d’établir une procuration. Vous pouvez utiliser le nouveau téléservice, Mapprocuration, puis vous rendre personnellement à la gendarmerie ou à la préfecture de police muni d’une pièce d’identité et de la référence de confirmation pour le dépôt de la demande en ligne.

Qui élisent les députés ?

Conseils pour l’envoi de documents depuis le dossier MaPrimeRénov’ :

Qui peut voter aux élections européennes qui élisent ils ?

Préférez le format « . Pdf » avec un fichier PDF par pièce justificative. Sinon, les autres formats supportés sont : « . Tiff », « . Jpg », « . Jpeg », « . Gif », « . Png ».

Qui sont les députés européens ?

Ne dépassez pas 5 Mo par fichier.