Combien d’économie pouvez vous réaliser en 2023 avec les batteries domestiques solaires

Combien d’économie avec les batteries domestiques solaires ? Les prix de l’électricité ayant atteint des niveaux record en France. En effet, le potentiel de l’énergie solaire domestique  avec les batteries domestiques maison a suscité un intérêt particulier au cours de l’année écoulée.

Les installateurs font état d’un intérêt record. Nombre d’entre eux ont du mal à répondre à la demande, car les propriétaires cherchent à produire, utiliser et vendre de l’électricité sur leur toit.

 

L’avenir des batterie domestiques domestiques

En 2020, la législation sur la garantie d’exportation intelligente est entrée en vigueur. Cela signifie que les fournisseurs ayant plus de 150 000 clients nationaux étaient tenus de lancer un tarif d’exportation. Lire aussi : Quels sont les principaux avantages du stockage d’énergie ?. Cette mesure est conçue pour soutenir un marché d’exportation compétitif. Ainsi, en encourageant les ménages à adopter les énergies renouvelables afin de réduire leurs factures et pour fournir des sources supplémentaires d’énergie propre au réseau.

 

Batteries domestiques au lithium-ion
Voir l’article :
Découvrez les avantages et les inconvénients des batteries domestiques au lithium-ion pour…

Les fournisseurs d’énergie

Treize fournisseurs proposent actuellement des tarifs intéressant. A voir aussi : Les batteries domestiques TESLA sont elles l’avenir ?. Le tarif le plus élevé étant celui d’EDF, à 20/kWh pour son tarif fixe sortant. Mais qu’en est-il
d’une installation solaire domestique ? Engie a modélisé un actif pour le système modèle sortant, en le décomposant pour examiner les détails d’une installation typique afin de démontrer à quoi ressemblerait la période de remboursement. Les spécifications Engie a modélisé une installation de 5KWp, orientée à 180º sud, inclinée à 30º, sur une période de dix ans à partir du 1er janvier 2023.

Ceci pourrez vous intéresser :
Schneider Home, offre l’indépendance énergétique grâce à une solution intégrée de gestion…

Les logements d’avenir porté sur l’économie d’Energie et de paiement

Le coût d’une telle installation serait d’environ 5 000 Voir l’article : Entretenir batterie domestique. euros. En effet, Engie indique que les installations résidentielles coûtent généralement entre 3 500 et 7 300 euros. Un facteur déclassement de 76% a été appliqué à l’installation. Ainsi nous avons une hypothèse de dégradation de 0,2% par an.

Actuellement, le coût d’une borne de stockage de l’électricité dans le cadre d’un tarif variable standard est fixé à 36 p/kWh TTC. Cela dans le cadre de la garantie des prix de l’énergie. Les frais permanents sont de 51 p/jour. Pour son modèle, Engie a envisagé d’utiliser le tarif  d’EDF à 20 p/kWh.

Il convient de noter que pour une installation réelle, vous pouvez vous attendre à ce que le tarif change sur une période de dix ans. Par exemple le tarif EDF a doublé, passant de 10/kWh à 20/kWh en septembre.

Temps de recharge batterie domestique
Ceci pourrez vous intéresser :
Les batteries domestiques sont devenues de plus en plus populaires ces dernières…

Le monde des bornes de stockage

Le modèle de Engie a pris en compte un ménage dont la consommation annuelle est de 3 MWh. Soit un peu plus que l’estimation  pour le ménage type en France, qui consomme 2 900 kWh d’électricité par an. Combien les panneaux solaires peuvent-ils faire économiser à un ménage type ?

Au total, Engie a constatée les dépenses d’électricité d’un ménage dans le cadre du scénario de base s’élèvent à 1200  euros/an. (1 120  euros pour l’énergie, 178  euros pour la charge permanente).

L’autoconsommation de l’installation solaire d’un peu moins de 1 MWh réduit le coût de l’électricité importée à 885  euros/an (685  euros d’énergie, 170  euros de frais permanents). Le tarif SEG rapporte ~400 euros/an au ménage, en supposant que 2,6MWh soient exportés vers le réseau.

Par conséquent, la dépense énergétique totale pour le ménage est donc de ~469 euros/an, soit une économie de 728 euros/an.

Ains, le flux de trésorerie relatif par rapport à un scénario de base sans énergie solaire.

Selon ce modèle,  la période de remboursement de cette installation se terminerait en septembre 2030, soit 6,85 ans.

Sur la décennie sur laquelle elle a été modélisée, le retour sur investissement serait donc de 2 260 euros, soit 44 %.

Cela varie en fonction de la taille de l’installation, par exemple :

Analyse du retour sur investissement ROI de l’énergie
verte

Le ROI après 10 ans sera de 2100 euros, soit 54%. Cette analyse correspond à une analyse récente de l’Energy and Climate Intelligence Unit. En effet ils ont constaté que le temps de retour sur investissement des panneaux solaires sur les toits et d’environ 6ans. Cela signifie que l’installation moyenne fournira de l’énergie gratuite pendant 20 ans. De même, Solar Energy UK a souligné que la combinaison d’un système photovoltaïque et d’un système de stockage de l’énergie par batterie domestique pourrait permettre de réaliser des économies d’environ 40 000€. Cela en étant basé sur la durée de vie du système pour une maison standard de taille moyenne.

L’ajout de ce système de stockage d’énergie par batterie domestique peut augmenter la période de récupération d’une installation en offrant plus de flexibilité à l’actif.

« Si un système de stockage sur batterie domestique est ajouté, la charge peut être déplacée de sorte qu’une plus grande partie de la production solaire soit autoconsommée. L’intérêt économique de cette solution dépend de la taille et du coût de l’investissement dans une batterie domestique de la configuration de la charge et de l’écart de prix entre l’importation et l’exportation d’énergie », note Engie.

« Les arguments en faveur de la batterie domestique française s’améliorent. En effet, si le ménage dispose de signaux de prix plus nets, par exemple un tarif en fonction du temps d’utilisation ou des prix de l’énergie qui suivent de plus près les prix de gros. »