Sunology PLAY : une station solaire qui réduit votre facture d’électricité en 2 minutes !

Après avoir testé les ensembles Beem, ekwateur et Supersola, voici celui que beaucoup attendaient : le test de la station solaire Sunology PLAY, un produit cette fois conçu et fabriqué en France, en Bretagne ! Plusieurs personnes me l’ont demandé car sur le papier il affichait un meilleur rapport qualité prix que les modèles vus auparavant. Pour les novices sur ce type de produit, il s’agit d’une borne photovoltaïque auto-installable en 2 minutes qui se résume à se brancher sur une prise électrique, avec une production d’énergie directement soustraite à l’électricité que vous consommez. Vu l’augmentation du prix de l’électricité, ce type d’installation est très intéressant. Et c’est la solution la plus productive que j’ai testée, avec un panneau de 400Wc ! Tout en étant facile à installer, cela ne prend que quelques minutes. Installé chez moi depuis un peu plus d’un mois, je vous invite à mieux le connaître !

Découverte de la station solaire Sunology PLAY

Découverte de la station solaire Sunology PLAY

Le colis que vous recevez est assez impressionnant, et pour cause : il comprend un grand panneau solaire de 1,76 m x 1,2 m (et pèse 29 kg à lui seul). A voir aussi : Lyon : nouveaux parkings, parkings, bornes de recharge, LPA dévoile de grands projets en 2022.

A l’intérieur, on retrouve donc 5 éléments : un panneau 400Wc entièrement noir, deux ballasts, 4 fixations murales, une notice d’installation et un compteur wifi sous forme de prise connectée.

Deux ballasts, en polypropylène expansé (PPE), peuvent contenir une dalle de béton ou simplement les remplir de sable ou de gravier pour maintenir le panneau solaire en place.

Nous avons 4 supports muraux parmi les accessoires fournis : cette station Sunology PLAY peut en effet être posée au sol ou fixée au mur. Pas de modèle spécifique au choix ni d’option de livraison, tout est fourni (sauf les boulons de fixation qui sont à sélectionner en fonction de votre support) !

Le panneau est monté sur une structure en métal anodisé noir conçue pour être très polyvalente car, en plus de pouvoir être posée ou fixée, elle permet également de le positionner sous trois angles différents. La première solution solaire à proposer cela !

Si la structure est plus légère que la Supersola, elle n’en reste pas moins solide comme vous pouvez le constater :

Le panneau solaire 400Wc est de Hyundai, un fabricant international bien connu dans ce domaine. Nous avons ici un panneau monocristallin, avec 340 cellules et capable de délivrer 400Wc. Ce panneau utilise la technologie Shingled PERC : avec près de 100% de surface utilisable, cette technologie avec soudure par chevauchement des cellules solaires assure une efficacité maximale.

Si les concurrents se contentent généralement d’une garantie kit de 5 ans, avec une différenciation temporelle entre panneau et onduleur, alors ici Sunology garantit le kit complet pendant 25 ans, ce qui n’est rien ! Pas de différenciation panneau/onduleur, c’est 25 ans pour tout, point barre.

Tout le câblage et l’électronique sont sous le panneau, y compris bien sûr le micro-onduleur Play-M400 (rendement maximum 99,8%), déjà en place :

Seule la prise électrique et son câble de 3m sortent de l’installation. A noter que l’onduleur dispose également d’une prise permettant de connecter un autre kit d’extension pour connecter plusieurs panneaux entre eux :

Complètement noire, que ce soit au niveau du support ou du panneau solaire, cette station est plutôt « classe ».

Dernier élément : prise de marque Nedis connectée. Une prise connectée au Wi-Fi, très classique, mais destinée à un usage extérieur et capable de mesurer la consommation énergétique de l’appareil connecté. Ou sa production, dans ce cas.

Il s’agit donc d’une prise extérieure, équipée d’un capot pour se protéger des intempéries.

Passons donc à l’installation de cette station…

Volkswagen : la recharge bidirectionnelle comme solution d'avenir ?
Sur le même sujet :
Volkswagen a mis à jour sa stratégie de développement de la voiture…

Installation de la station solaire Sunology PLAY

Installation de la station solaire Sunology PLAY

L’installation de la station est extrêmement simple, car il suffit de visser deux boutons de support à l’arrière du panneau : Ceci pourrez vous intéresser : NW Groupe ouvre une borne de recharge connectée ultra-rapide… dans une batterie géante.

Ensuite on place la station solaire dans un endroit de notre choix, bien exposé au soleil, de préférence au sud. Et nous ajustons la hauteur du panneau pour lui donner l’orientation appropriée. Comme mentionné ci-dessus, la station Sunology PLAY peut en fait être positionnée sous trois angles. Deux « poignées » sur les barres verticales à l’arrière permettent de déplacer la béquille jusqu’à la position souhaitée :

C’est un système simple d’utilisation et ingénieux, car il permet de modifier l’inclinaison du panneau en fonction de la saison : 27°, 35° et 42° (en cas de pose au sol). On sait notamment qu’en hiver le soleil est plus bas qu’en été, donc la position optimale du panneau ne sera pas la même.

Il ne reste plus qu’à peser l’hélice avec les deux « paniers » fournis, que l’on pose simplement sur les barres au sol. Vous pouvez avoir deux dalles de béton (du type que vous utilisez pour faire des patios ou des passerelles, par exemple) car ces supports sont empilés en bande ou simplement remplis de sable ou de gravier.

Le câble de 3 m vous donnera suffisamment de liberté pour connecter le panneau à une prise électrique à proximité.

Désormais, notre panneau commence à produire, et nos appareils les plus proches utilisent cette électricité « gratuite ».

L’installation ne prend que 2 minutes, ce qui est très rapide ! Il suffit de trouver un endroit ensoleillé, de préférence orienté au sud, sans ombre, pour optimiser la production d’énergie solaire. Ici la station vient d’être posée sur ma terrasse, orientée plein sud. Idéalement, il sera plus sûr de s’installer sur un toit plat, mais la terrasse fonctionne très bien tant qu’on a de la place 🙂

Bornes de recharge sur un gâteau écran électrique Loossoise vieux d'une génération
A voir aussi :
Pourquoi passer chez Total énergie ? TotalEnergies a également remporté : -…

L’application mobile

L'application mobile

Dernière étape : installez l’application mobile pour suivre sa production. Il s’agit de l’application Nedis SmartHome qui permet de contrôler plusieurs objets connectés. Lire aussi : Combien coûte la recharge d’une Tesla Model Y à domicile ?. Que vous utilisiez iOS ou Android, il vous suffit de l’installer et de créer un compte utilisateur.

Vous serez invité à ajouter un nouvel appareil : la prise connectée sera automatiquement détectée.

Nous configurons le Wifi et vérifions. Il vous suffit d’avoir un réseau Wi-Fi 2,4 GHz disponible là où se trouve la station solaire Sunology. A vérifier attentivement car le Wifi est souvent mal protégé en extérieur, sauf si vous installez une Borne Wifi Orbi Outdoor par exemple.

L’écran d’accueil de notre prise est en fait une prise branchée classique, avec un bouton on/off. Bien sûr, il faudra rallumer la prise, sinon on ne récupérera pas notre production solaire. Pour suivre la production, cliquez sur l’icône dans le coin inférieur droit « Electrique ».

Nous obtenons alors un écran avec la puissance et la production actuelles depuis le début de la journée. Ici nous pouvons voir par exemple que nous avons une puissance de 331w et que nous avons déjà produit 1.48Kwh depuis le début de la journée.

Ci-dessous, un clic sur l’un des mois fournit des informations détaillées au jour le jour sous la forme d’un graphique. Grâce à cela, nous pouvons consulter notre production au jour le jour, mois par mois.

On retrouve les mêmes informations que, par exemple, ekwateur ou Supersola. L’application est beaucoup moins conviviale que Beem, mais disons qu’elle fait le travail.

Ensuite, le système utilisant une simple prise branchée, rien ne vous empêche d’utiliser une prise branchée avec suivi de consommation compatible avec votre système, comme en Wifi, Zwave ou ZigBee, pour récupérer les informations de votre Jeedom, eedomus ou System Home Assistant (ou autres !). Là, vous pouvez avoir votre représentation comme vous le souhaitez, faire des calculs de rendement, obtenir un rapport, etc.

Meta Home dans la Silicon Valley prévoit de décarboner 95% des bâtiments | Nouvelles en
Lire aussi :
Un panneau numérique géant est visible sur le campus du siège social…

Station solaire Sunology PLAY: comment ça marche ?

Station solaire Sunology PLAY: comment ça marche ?

Si vous découvrez ce type de borne d’auto-secours, vous êtes en droit de vous demander comment ça marche ? Des panneaux solaires branchés directement sur une prise électrique ? Le raccordement de la source électrique à une prise déjà alimentée comporte-t-il le risque d’éteindre le compteur ? etc

La prise de courant fonctionne dans les deux sens. Lorsque vous branchez le grille-pain sur une prise, vous consommez de l’énergie. Si vous connectez le panneau solaire à la même prise, le courant circule dans le sens opposé au compteur. S’il tombe sur un appareil qui consomme de l’énergie en cours de route, il le compensera en tout ou en partie. Si vous produisez plus que vous ne consommez, le surplus profitera à vos plus proches voisins.

En fait, l’opération repose sur deux choses.

Tout d’abord, l’onduleur se synchronise avec le réseau électrique pour fonctionner. De ce fait, il ne fonctionne pas en cas de coupure de courant (ce qui est dommage, mais c’est aussi une mesure de sécurité pour les personnes travaillant sur le réseau électrique) et ne peut fonctionner dans un endroit isolé (dommage aussi :p) qui ne seraient pas raccordés au réseau électrique (comme par exemple, mon terrain dans la forêt). D’autre part, cela permet également d’éviter un choc électrique si vous touchez la prise de l’ensemble : tant qu’il n’est pas synchronisé dans la prise secteur, aucun courant ne circule. Aussi aucun risque pour les enfants.

N’oubliez pas que Sunology PLAY est toujours possible lorsque vous souhaitez stocker l’énergie de la journée ou lorsque vous êtes « hors réseau ». Sunology l’explique en détail ici. Là encore, c’est la seule solution testée ici qui permette de l’utiliser.

Le système repose alors sur un principe physique simple : les électrons empruntent le chemin le plus court. Comme n’importe quel liquide.

En pratique, les panneaux solaires captent les rayons du soleil et convertissent les photons en électrons. L’onduleur, synchronisé avec le réseau électrique, injecte des électrons solaires dans le circuit électrique de l’appartement. Les électrons solaires se dissipent et alimentent les appareils électriques les plus proches, qui consomment de l’énergie en même temps. Ainsi, pour chaque électron solaire produit et consommé par un appareil de la maison, c’est un électron du réseau électrique qui ne passe pas par le compteur et qui n’est donc pas facturé.

Cette petite animation illustre parfaitement le principe :

Le but n’est pas de produire autant d’électricité que nous en consommons au quotidien, car cela nécessiterait une installation beaucoup plus importante et plus coûteuse. Le but est de supprimer le « talon électrique » de la maison. Le talon électrique est la consommation minimale d’électricité de votre logement, qui est présente quoi qu’il arrive, même quand personne n’est à la maison. Cela correspond à la consommation d’un réfrigérateur, d’une box internet, d’une box domotique, d’une VMC, d’appareils de veille, etc. Si vous n’allumez aucun appareil particulier et que vous regardez votre compteur électrique, vous verrez qu’il affiche toujours une consommation électrique qui atteint facilement 300W. La distance de consommation est de 10 à 20% de la demande énergétique annuelle, soit 300 à 1500 kWh par an ! C’est cette consommation que nous essayons d’effacer avec la station solaire Sunology PLAY.

Si votre talon électrique dépasse les 300 à 400 watts que l’on trouve généralement dans la plupart des foyers, il est possible de multiplier les bornes (jusqu’à 4 par disjoncteur/ligne électrique).

Et la règlementation dans tout ca ?

Et la règlementation dans tout ca ?

Le point fort de la station solaire Sunology est qu’elle peut être installée n’importe où sans formalités compliquées. Si les panneaux sont posés au sol ou d’une hauteur inférieure à 1m80, aucune déclaration ne doit être faite en mairie.

Il ne reste plus qu’à signer un contrat pour usage propre sans injection (CACSI) avec la société Enedis, gestionnaire du réseau électrique. La déclaration s’effectue directement en ligne sur https://connect-racco.enedis.fr/prac-internet/login/. La déclaration prend moins de 10 minutes, le constructeur publie toutes les informations nécessaires sur son site internet.

La grande question: la rentabilité

Forcément, c’est la première question qui revient à chaque fois : quid de la rentabilité ? Car la station solaire Sunology coûte tout de même 749€. Un prix qui peut sembler un peu élevé une fois que l’on connaît le prix du panneau 400Wc et de l’onduleur. Mais nous avons l’avantage d’avoir ici un produit Plug & Play, prêt à l’emploi en 2 minutes, avec du matériel testé, éprouvé et garanti, un support de conception multi-installation et un support en français.

Pour en revenir à la rentabilité, j’habite près d’Orléans. Pour cette région, les statistiques montrent une production moyenne de 498kWh/an (le site du constructeur donne des estimations basées sur notre département).

Bien sûr, la situation géographique a une grande influence, puisque même 668kWh/an peuvent être atteints dans le Var. Différence majeure !

A Orléans, avec une moyenne de 498 kWh par an et un tarif de 0,1841 euro le kWh (tarif EDF pointe à ce jour), cela représente une économie de 91 euros par an.

N’oublions donc pas l’augmentation annuelle du coût de l’électricité. Nous sommes l’un des pays les moins chers d’Europe, mais c’est justement le prix de l’électricité en France qui devrait atteindre le prix moyen des pays européens d’ici 2023, qui se situe aujourd’hui autour de 0,21 €/kWh. D’ici 2030, la croissance devrait être d’au moins 50 % par rapport à 2020 ou entre 3 et 5 % par an pour atteindre cet objectif. Qui plus est, on sent bien cette augmentation du prix de l’électricité depuis fin 2021, qui juste avant l’hiver a énormément augmenté : /

Ainsi, si l’on tient compte d’une augmentation de 3%/an (tout en maintenant un niveau raisonnable) :

Cela nous donne un total de 815 euros, soit la dépréciation du produit après environ 7 ans et demi. Oui, cela peut sembler long. Mais dans le secteur du photovoltaïque, il ne faut pas compter aujourd’hui sur une rentabilité étourdissante. Tout dépend de la durée, les panneaux ont une durée de vie de plus de 25 ans. Dans les régions plus méridionales avec des journées plus ensoleillées, la production peut monter jusqu’à 668 kWh/an, ce qui réduit la durée d’amortissement à moins de 5 ans. Parmi les ensembles déjà testés, celui-ci est le plus rapide. Inutile de préciser que pour cinquante euros de plus que ses concurrents (et même trente euros moins cher que Beem !), on passe d’un panneau moyen de 300Wc à 400Wc sur Sunology PLAY. Forcément, compte tenu de la surproduction avec un surcoût négligeable, la rentabilité de ce modèle est meilleure.

Alors, même en parlant d’investissement, faut-il rappeler le pauvre Livret A 1% où la plupart des gens placent leur argent alors que l’inflation en France flirte avec les 5% (et donc fait perdre de l’argent) ? La station solaire Sunology s’avérera être un meilleur investissement sur le long terme, d’autant que l’annonce d’une hausse des prix de l’électricité pourrait encore accroître cette rentabilité.

Alors à part l’aspect financier, comme je le dis à chaque fois, le solaire c’est aussi une croyance. Comme vous le savez, depuis 12 ans je suis équipé de panneaux solaires sur le toit de ma maison, avec un contrat de revente avec EDF. Et dans mon terrain isolé, sans être relié au secteur, tout est alimenté par des panneaux solaires (dont vous découvrirez bientôt les détails). Si je pouvais être complètement autonome grâce à l’énergie solaire, avec l’installation à portée de main, je serais le premier à signer, ne serait-ce que pour éviter la dépendance au réseau extérieur : p Bref, j’en suis personnellement convaincu.

Certains crieront haut pour l’écologie : mais le processus de fabrication des panneaux et leur recyclage a beaucoup évolué en 10 ans. La plupart des panneaux sont désormais certifiés peu émissifs : après un an d’utilisation, l’énergie nécessaire à leur production a été compensée. En matière de recyclage, ce panneau est recyclable à 95 %. Et tout continuera d’évoluer jusqu’à sa mise au rebut, et sa durée de vie est définie par le constructeur pour 25 ans. Mais dans les faits, un panneau photovoltaïque a une durée de vie énorme et même si sa production s’affaiblit avec le temps (80% de rendement garanti après 25 ans), le panneau peut servir de nombreuses années après sa période d’utilisation officielle. Je connais des gens qui utilisent des panneaux qui ont 40 ans et qui fonctionnent encore bien quand la technologie était bien inférieure à ce qu’elle est aujourd’hui.

Conclusion

J’ai découvert ce principe il y a un peu plus d’un an, grâce à mon fournisseur d’électricité ekwaeur, lorsqu’il a lancé une offre d’achat groupé de son propre panneau. Je suis tombé un peu amoureux quand j’ai découvert cette idée. Bien sûr, en étudiant le sujet, je me suis vite rendu compte que plusieurs sociétés proposent des kits faciles à installer, sur le même principe : on avait déjà découvert Beem, Supersola, et même ekwateur. Comparée aux trois ensembles précédents, la station solaire Sunology PLAY est sans aucun doute la plus rentable. Le produit est parfaitement fini, pratique et facile à déplier. C’est vraiment une solution à la portée de tous, extrêmement facile à installer (il suffit de savoir brancher l’appareil sur une prise électrique qui est normalement à la portée de tous ;-). J’aime particulièrement sa polyvalence qui permet de la poser au sol ou de la fixer au mur sans avoir à se soucier de sélectionner le bon modèle lors de la commande ou de l’ajout d’options. Mais surtout, la possibilité de l’incliner au gré des besoins, au fil des saisons, pour toujours maintenir une production optimale. Eh bien, combien de fois l’application est un peu un point faible : elle fait le strict minimum, dans un affichage brut. À ce stade, personne n’a fait aussi bien que Beem 🙂 Mais il le fait, ce qui nous permet de suivre la production. Après cela, il sera possible d’utiliser une autre prise branchée pour reprendre la production sur une interface plus sexy comme le Jeedom ou le Home Assistant.

Évidemment, cette station a un coût qui n’est pas négligeable et le retour sur investissement est assez long, même s’il est plus rapide que les concurrents comme nous l’avons vu. N’imaginez pas économiser dès la première année (enfin, vous économiserez sur votre facture d’électricité, mais cela ne couvrira pas tout de suite le coût du produit), jouez simplement contre la montre. Si je prends mon installation PV sur le toit, j’ai également payé 10 ans pour cela. Mais pour les dix prochaines années, ma revente à EDF est purement rentable et couvre quasiment ma facture d’électricité annuelle. La station solaire Sunology PLAY l’est dans une moindre mesure, avec « seulement » 400Wc par station, mais elle permet d’effacer la consommation électrique de votre logement. Comme on dit, il n’y a pas de petites économies ! Et si votre talon est plus important, vous pouvez connecter plusieurs stations. Et puisque le constructeur propose des remises lors de l’achat de plusieurs panneaux, la rentabilité s’en trouvera encore améliorée.

Autre avantage de ce type de produit : il peut être installé que vous soyez propriétaire ou locataire. L’installation est si simple qu’il vous suffit de détacher rapidement le panneau et de le replier pour le déplacer dans votre nouvelle maison. C’est donc un investissement qui suivra, par opposition à une installation intégrée en toiture. Cependant, il convient de noter que Sunology propose également des installations sur les toits, via sa solution Sunology HOME, pour ceux qui souhaitent des installations plus grandes et mieux intégrées.

Faut-il alors investir dans une telle station ? Il est impossible de deviner l’avenir et chacun agira selon ses propres convictions. Personnellement, j’en suis convaincu et m’appuie simplement sur ce principe d’investissement :

Le meilleur moment pour commencer à investir était hier, le deuxième meilleur moment est aujourd’hui et le pire est demain.

C’est encore plus vrai dans le cas d’informations sur l’augmentation des prix de l’électricité depuis plusieurs mois, ce qui conduit à la faillite de petits fournisseurs alternatifs. La seule chose dont nous sommes sûrs aujourd’hui, c’est que le prix de l’électricité continuera d’augmenter. Mais cette station, une fois achetée et installée, continuera à produire de la même manière, sans être affectée par le marché, l’inflation, la guerre, la politique… A mon avis, c’est l’un des investissements les plus durables.

Et pour le rendre encore plus rentable, ma coopération avec Sunology me permet de vous offrir une remise de 5% sur la station ! Suivez simplement ce lien, la réduction s’appliquera automatiquement à votre panier, réduisant ainsi le prix de 749 € à 711,55 € !

Comme pour les autres solutions solaires, je reviendrai sur Sunology PLAY dans 6 mois pour suivre la production sur le long terme ! Mais pour y voir plus clair, il y a aussi un comparatif des différents ensembles 😉

Nous sommes désormais habitués aux stations solaires car cette Sunologie est la quatrième que nous testons. Ce modèle est cependant très polyvalent, car il peut être posé au sol et fixé au mur, mais surtout il peut être réglé selon 3 inclinaisons possibles. De plus, c’est le modèle le plus économique !

Quel convertisseur pour alimenter un frigo ?

Re: Onduleur 12V – 230V pour réfrigérateur Bjr, prenez la consommation électrique du refroidisseur du compresseur (65W), vous avez besoin d’un convertisseur sinusoïdal pur X 10 ou 650W (VA), pour maintenir le courant d’appel du compresseur, fonctionne très bien avec ces valeurs.

Comment connecter le réfrigérateur à la batterie? Si le réfrigérateur est dans la poubelle ou à l’arrière, connectez le fil direct en tournant proprement la partie allume-cigare, installez le fusible et connectez la masse directe de la batterie et le fusible avec l’interrupteur.

Quel convertisseur pour un congélateur ?

Pour une alimentation 230V à partir d’une production électrique 12V, nous préconisons l’utilisation d’un onduleur 12v PUR SINUS pour les appareils à induction, sensibles ou nécessitant un courant élevé au démarrage (réfrigérateur/congélateur, pompe, lave-linge, écran plasma ou LCD, ordinateurs, . ..

Quelle puissance de convertisseur pour un frigo ?

Convertisseur 12v 220v pour le réfrigérateur.

Quel est le meilleur convertisseur 12v 220v ?

Novopal 12v 220v 3000W – le plus puissant Ce convertisseur 12 V vers 220 V convertit la tension 12 V DC de la batterie en 220/230 V AC, tout comme une prise « EDF » standard. Ce convertisseur de tension peut délivrer jusqu’à 3000 watts en continu et jusqu’à 6000 watts en crête à court terme.

Quel régulateur pour panneau solaire 200W ?

Exemple : le régulateur MPPT 75/15 acceptera des panneaux de 200 W si la batterie est de 12 V et jusqu’à 400 W si la batterie est de 24 V. Cette valeur détermine la puissance maximale pouvant être gérée par le régulateur.

Comment choisir un contrôleur pour un panneau solaire ? – tension entre panneaux et batteries : le régulateur doit pouvoir accepter cette tension (généralement 12V, 24V ou 48V). – courant maximum du régulateur : le courant du régulateur (en ampères, A) doit être supérieur au courant de court-circuit du ou des panneaux solaires auxquels il est raccordé.

Comment dimensionner un régulateur MPPT ?

Le contrôleur de charge est défini en fonction de la puissance du panneau et de la tension de la batterie. Exemple : MPPT 75/10 accepte un panneau d’une puissance maximale de 145W pour un banc de batterie 12V. Le MPPT 75/10 accepte un panneau d’une puissance maximale de 290W pour un pack batterie 24V.

Comment calculer l amperage d’un régulateur ?

Il n’y a qu’une seule formule pour le courant du régulateur : P = U x I (« P » est la puissance en watts, « U » est la tension en volts et « I » est le courant en A).

Quelle batterie pour un panneau solaire de 200W ?

Batterie MONBAT ML140A / 132 Ah 12V AGM – Plus de 500 cycles à 75% de taux de décharge (D.O.D.)

Quel est la batterie qui il faut pour un panneau solaire de 100 watts ?

1 panneau solaire polycristallin 100W 12V. 1 régulateur 12/24 V 10 A. 1 paire de connecteurs MC4. 1 batterie 12 V 100 Ah.

Quelle puissance de batterie pour panneau solaire ? Il vous faudra donc pour trois jours d’autonomie une batterie capable de stocker 3000 Wh si votre besoin énergétique journalier est de 1000 Wh. A une tension de 12V, la capacité sera de 250 Ah. Pour maintenir une profondeur de décharge maximale de 40 %, environ 420 Ah seront nécessaires.

Quelle type de batterie pour un panneau solaire ?

Les batteries au plomb sont utilisées depuis 150 ans et sont encore largement utilisées dans les installations solaires hors réseau. Ces batteries sont peu coûteuses, recyclables à 99 % et donc faciles à remplacer en fin de vie.

Quel régulateur pour un panneau solaire de 100W ?

Par conséquent, nous choisissons le régulateur 15A. Pour faire simple, si P est la puissance nominale du panneau solaire, je conseille de choisir le régulateur P/10 Ampères (dans notre exemple c’est 13A, donc on choisit le régulateur 15A).

Comment calculer le nombre de batteries pour une installation solaire ?

Voici un exemple:

  • Des batteries d’une tension de 12 V et d’une capacité de 200 Ah sont utilisées. …
  • Ensuite, pour convertir Wh en Ah, divisez le résultat par la tension aux bornes de la batterie (12V). …
  • Divisez ensuite le résultat par la capacité des batteries (200 Ah).

Quelle surface pour 1 kWc ?

Le facteur de correction d’insolation est de 0,85. Pour produire 3600 kWh avec des panneaux solaires, cette famille aura besoin d’une puissance nominale de 3600 / 0,85 = 4,2 kWc. Cela représentera une surface de panneau d’environ 4,2 x 8 = 34 m2. (8 m2 est la surface estimée pour générer 1 kWc).

Quelle surface pour 6 kWc ? Dans des conditions d’ensoleillement normales et selon la zone géographique : il faudra en moyenne installer environ 18 panneaux empilés sur une surface au sol de 30 m² pour atteindre une puissance solaire de 6 kWc.

Quelle surface de panneau solaire pour être autonome ?

Une maison standard peut recevoir en moyenne 12 panneaux dont la taille varie de 19 à 20 m². Pour éviter d’acheter plus de panneaux que nécessaire, gardez à l’esprit qu’il vous faudra environ 16 panneaux pour produire un module solaire de 280 Wc, dans des conditions idéales.

Quelle surface pour 36 kW photovoltaïque ?

Surface requise (m²)Nombre de panneauxPuissance installée (kWc)
28,8 à 30,6 m²16 – 17 panneaux6 kWc
43,2 à 45 m²24-25 panneaux9 kWc
183,6 m²102 panneaux36 kWc
513 m²285 panneaux100 kWc

Quelle surface pour 3 kWc ?

Enfin, 17,6 m² de surface utile au sol en toiture sont nécessaires pour une installation de 3 kWc. C’est donc un peu plus de 2 m² de la surface totale occupée par le panneau.

Quel convertisseur pour un congélateur ?

Pour une alimentation 230V à partir d’une production électrique 12V, nous préconisons l’utilisation d’un onduleur 12v PUR SINUS pour les appareils à induction, sensibles ou nécessitant un courant élevé au démarrage (réfrigérateur/congélateur, pompe, lave-linge, écran plasma ou LCD, ordinateurs, . ..

Quel convertisseur de puissance pour le réfrigérateur? Convertisseur 12v 220v pour le réfrigérateur.

Quelle puissance choisir pour un convertisseur 12v 220v ?

La puissance est la même quelle que soit la tension, donc 1000W en 230V = 1000W en 12V. L’intensité du courant nécessaire change énormément : à 230 V il consomme 1000/220 = 4,54 A (ampères)

Quel est le meilleur convertisseur 12 volts 220 volts ?

Novopal 12v 220v 3000W – le plus puissant Ce convertisseur 12 V vers 220 V convertit la tension 12 V DC de la batterie en 220/230 V AC, tout comme une prise « EDF » standard. Ce convertisseur de tension peut délivrer jusqu’à 3000 watts en continu et jusqu’à 6000 watts en crête à court terme.

Quelle puissance de convertisseur choisir ?

L’utilisation de convertisseurs 12V 230V « pursinusoïdaux » est fortement conseillée, surtout si vous avez des appareils sensibles ou électroniques. La mention « pur sinus » est importante car vous pouvez en avoir des copies. La forme d’un signal sinusoïdal pur est plutôt en forme de cloche.