Stockage dans le sol, recyclage des eaux usées, création d’espaces verts… Quels sont les moyens d’économiser

De nombreux départements sont actuellement confrontés à des restrictions d’eau pour faire face à la sécheresse. A terme, d’autres solutions sont possibles, explique l’hydrogéologue Marie Pettenati.

« Plus d’une centaine de communes en France » sont privées d’eau potable et approvisionnées par camions, a indiqué vendredi 5 août le ministre de la Transition écologique, Christophe Béchu. La France a connu son mois de juillet le plus sec « depuis juillet 1959 » selon le ministre. Elisabeth Borne a activé une cellule interministérielle de crise pour coordonner les moyens de l’Etat face à la « sécheresse exceptionnelle » que traverse la France.

Si des mesures contraignantes sont déjà imposées au niveau des collectivités locales pour lutter contre le risque de pénurie, quelles sont les pistes à long terme pour économiser la ressource en eau ? Marie Pettenati, hydrogéologue au Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM) répond à franceinfo.

Quelles sont les différentes manières de mieux gérer les ressources en eau à l’avenir ou d’économiser l’eau plus intelligemment à long terme ?

Marie Pettenati : De nombreuses mesures de sobriété ont déjà été mises en place pour mieux économiser l’eau. Chez les consommateurs, de nombreuses campagnes de sensibilisation ont déjà été menées pour exiger la vigilance.

Dans le milieu industriel, certaines entreprises pensent optimiser leurs lignes de production en donnant une seconde vie à l’eau qu’elles ont déjà utilisée. C’est une initiative intéressante à exploiter. Dans l’agriculture, des mesures comme la micro-irrigation permettront d’éviter les fuites dans les réseaux d’eau potable. L’agroécologie développée ces dernières années amène également des réflexions sur l’adaptation des pratiques et notamment la meilleure conservation des sols qui peut permettre une meilleure rétention de l’eau.

« Nous voulons accélérer la mise en place de ces techniques innovantes et travailler sur la formation du personnel sur le terrain. »

Marie Pettenati, hydrogéologue au BRGM

Autre technique : la réutilisation des eaux usées, qui constitue une ressource de substitution à l’eau potable lorsqu’elle s’épuise. Cette solution est déjà largement utilisée à l’étranger, comme en Namibie, qui produit depuis cinquante ans une partie de son eau potable directement à partir des eaux usées.

En France, la réutilisation des eaux usées est encore très localisée. En ce sens, à Clermont-Ferrand, un groupement d’agriculteurs utilise depuis plusieurs années l’eau traitée de la station d’épuration de la ville. Mais on peut compter ce type d’initiative sur les doigts d’une main. Avant cet épisode de sécheresse, nous ne ressentions pas un besoin aussi fort de l’utiliser. Aujourd’hui, son utilisation devrait être accélérée. Depuis 2010, un arrêté réglemente sa mise en œuvre pour l’arrosage des cultures ou des espaces verts. La réglementation existe, les outils aussi. Reste à mobiliser les structures pour mettre en œuvre ce réemploi.

Comment mieux utiliser le sol pour économiser l’eau ?

M.P : L’eau souterraine est déjà beaucoup utilisée. Au total, 62 % de l’eau potable en France est puisée dans les eaux souterraines (selon une étude du BRGM). Aujourd’hui, l’enjeu est de ne pas relâcher l’attention sur leur sujet et d’optimiser leur utilisation et leur gestion en les connaissant encore mieux. Il faut pouvoir mieux anticiper les niveaux futurs – potentiellement bas – de ces nappes phréatiques en travaillant à leur recharge.

Il faudra aussi approfondir la réflexion sur le stockage de l’eau dans le sol, qui permet de conserver des quantités de ressources et d’en disposer pour un usage futur. En d’autres termes, cela revient à stocker de très gros volumes d’eau aux moments où nous en avons le plus (en hiver, par exemple, lors des périodes de fortes pluies) pour les réutiliser plus tard, quand nous en aurons le plus besoin.

Ce stockage permet un écoulement, voire une évaporation de l’eau plus lentement qu’en surface. La première peut être réalisée par l’eau de pluie. C’est déjà le cas de la métropole de Lyon, qui les réinfiltre directement dans ses eaux souterraines, à proximité du Rhône, pour que ces eaux puissent ensuite réintégrer les eaux du fleuve. Ce stockage peut également se faire à partir des eaux usées. C’est le cas en Californie.

« L’eau souterraine est une ressource invisible. Nous avons du mal à comprendre comment la préserver, mais elle est essentielle.

Marie Pettenati, hydrogéologue au BRGM

A plus long terme, il est également possible de penser à rendre les sols perméables, notamment en milieu urbain, en multipliant les espaces verts et les zones humides. Il s’agit donc, par exemple, dans les villes, de concevoir de nouveaux quartiers prenant en compte la composante eau.

Pourquoi les réservoirs d’eau, pris en charge par les agriculteurs, ne sont-ils pas une bonne solution pour lutter contre la pénurie ?

M.P : Les réservoirs d’eau sont problématiques car ils entraînent des pertes importantes. Face à des températures très élevées, cette eau qui se trouve dans les bassins, à l’air libre, est sujette à l’évaporation. Il peut également être exposé à des risques de contamination.

>>Dans les Deux-Sèvres, face à la sécheresse, le stockage de l’eau dans les « méga-bassins » ne provient pas d’une source

Les bassins mobilisent un grand volume d’eau à un endroit très localisé, ce qui peut avoir des conséquences sur les niveaux des cours d’eau. Nous devons comprendre l’urgence des agriculteurs et la nécessité de mettre en œuvre des solutions immédiatement. Mais il faut surtout pouvoir leur proposer de nouvelles solutions durables.

Quel est l’intérêt de traiter les eaux usées avant de les rejeter dans le milieu naturel ?

Quel est l'intérêt de traiter les eaux usées avant de les rejeter dans le milieu naturel ?

Les eaux usées sont traitées dans les stations d’épuration Avant d’être restituées à la nature, elles doivent se débarrasser de leurs polluants, qu’ils soient organiques ou chimiques. Sur le même sujet : Voici comment prolonger au maximum la durée de vie de la batterie !. Cette étape est essentielle pour la préservation des milieux naturels et la santé de tous.

Pourquoi ne devrions-nous pas rejeter les eaux usées dans la nature ? Les eaux usées rejetées dans l’environnement sans traitement approprié peuvent entraîner une pollution de l’eau. Dans les pays en développement et les zones rurales peu peuplées, les eaux usées sont souvent traitées avec divers systèmes d’égouts sur site et ne sont pas envoyées à l’égout.

Pourquoi traiter les eaux usées avant de les rejeter dans le milieu naturel ?

L’épuration des eaux usées avant élimination est donc essentielle pour réduire les quantités de polluants qu’elles contiennent. A voir aussi : Combien cela coûtera-t-il de payer la Tesla Model 3 à la maison ?. L’eau propre – nom donné à l’eau après épuration – peut alors être rejetée dans le milieu naturel (généralement une rivière) sans avoir d’impact sur celui-ci.

Comment traiter les eaux usées ?

Types de traitement des eaux usées Sur le même sujet : Le parc photovoltaïque de La Broue à Ducos sera bientôt autorisé à faire des économies d’énergie – Martinique la 1è.

  • Dégrillage : une grille maintient les gros débris flottants.
  • Descendant par sédimentation.
  • Déshuilage : la mousse produite en surface par les huiles et les graisses est éliminée.

Quel est l’intérêt de traiter les eaux usées ?

Un rôle important dans la protection de la santé des populations. Grâce au traitement des eaux usées, les rivières ne se transforment pas en eaux usées. Avec des traitements encore plus complets, les eaux de baignade sont protégées de la présence de virus ou de bactéries susceptibles de propager des maladies.

Guerre en Ukraine : les États-Unis annoncent une nouvelle aide militaire de 450 millions de dollars pour Kyiv
Voir l’article :
Retrouvez ici l’intégralité de notre live #UKRAINE 23h56 : « Puisqu’il faut ouvrir…

Pourquoi la réutilisation des eaux usées épurées ?

Pourquoi la réutilisation des eaux usées épurées ?

L’objectif principal de la réutilisation des eaux usées est non seulement de fournir des quantités supplémentaires d’eau de bonne qualité en accélérant le cycle naturel d’épuration de l’eau, mais aussi d’assurer l’équilibre de ce cycle et la protection du milieu environnant.

Quels sont les enjeux de la réutilisation des eaux usées traitées ? â défi quantitatif : réduire la pression sur la ressource en eau en remplaçant une ressource conventionnelle par une ressource non conventionnelle ; • enjeu qualitatif : réduire la pression polluante sur la ressource en améliorant la qualité du rejet dans l’environnement.

Comment réutiliser les eaux usées ?

Le premier impératif pour pouvoir réutiliser les eaux grises est de disposer d’un double circuit de récupération et de distribution des eaux. Le circuit réservé à l’eau recyclée doit impérativement être déconnecté du réseau d’eau potable, pour éviter tout risque de contamination de ce dernier.

Pourquoi réutiliser les eaux usées ?

Le principal avantage de la réutilisation est qu’elle économise les ressources en eau car elle économise les ressources en amont en les réutilisant et réduit le volume des rejets pollués.

Delta installe une nouvelle solution d'infrastructure de recharge pour véhicules électriques dans son siège social vert en EMEA
Ceci pourrez vous intéresser :
, /PRNewswire/ – Delta, un leader mondial des solutions de gestion de…

Quelles sont les caractéristiques des eaux usées ?

Quelles sont les caractéristiques des eaux usées ?

Quelles sont les caractéristiques des eaux usées ?…Paramètres physiques

  • Couleur : Le drainage frais est généralement brun et jaunâtre, mais devient noir avec le temps.
  • Solides en suspension : ce sont des solides insolubles en suspension dans un liquide et visibles à l’œil nu.

Quelles sont les conséquences des eaux usées ? Les eaux usées présentent un risque direct pour la santé en raison de la présence d’organismes pathogènes, tels que des bactéries (p. ex. choléra, salmonelles, shigelles), des virus (p. ex. virus de l’hépatite, entérovirus, poliovirus, virus de Norwalk) et des parasites ( p. ex.

C’est quoi les eaux usées ?

Des eaux polluées par l’usage qui en est fait. Les eaux usées d’origine domestique ou industrielle sont généralement évacuées dans un système de drainage, voire dans un système d’assainissement.

Quel est l’origine des eaux usées ?

Les eaux usées sont des eaux chargées en polluants résultant de l’activité humaine. Il s’agit principalement des eaux usées domestiques et des eaux usées industrielles, mais peuvent aussi avoir une origine agricole, artisanale ou autre.

Quels sont les trois grandes catégories d’eaux usées ?

Il existe trois « familles » d’eaux usées : les eaux domestiques, les eaux industrielles et les eaux pluviales et de ruissellement.

Une start-up spécialisée dans le stockage massif d'électricité lève des fonds
A voir aussi :
Stolect, start-up industrielle spécialisée dans le stockage massif d’électricité, annonce qu’elle vient…

Comment utiliser les eaux usées ?

Comment utiliser les eaux usées ?

Les eaux des industries (effluents) et des stations d’épuration peuvent être utilisées en circuit fermé, pour l’assainissement, la production d’énergie (biométhanisation) et le chauffage. Une autre utilisation est l’eau potable. Une eau polluée peut même, dans certains cas, recharger la nappe phréatique.

Comment réutiliser les eaux grises ? Une méthode populaire consiste à mettre en place un système de collecte qui dirige les eaux usées de la plomberie de votre maison vers un réservoir de stockage ou une citerne. Les eaux grises collectées peuvent ensuite être réutilisées pour l’arrosage des plantes, la chasse d’eau des toilettes, le lavage des mains.

Comment réutiliser les eaux usées ?

Le premier impératif pour pouvoir réutiliser les eaux grises est de disposer d’un double circuit de récupération et de distribution des eaux. Le circuit réservé à l’eau recyclée doit impérativement être déconnecté du réseau d’eau potable, pour éviter tout risque de contamination de ce dernier.

Quelles sont les destinations des eaux usées ?

Quelles sont les destinations des eaux usées ?

Dans la plupart des pays et particulièrement dans les zones urbanisées, les eaux usées sont collectées et acheminées via un réseau d’assainissement (ou réseau d’assainissement), soit vers une station d’épuration, soit vers un site autonome.

Quels sont les différents types d’eaux usées ? Il existe trois « familles » d’eaux usées : les eaux domestiques, les eaux industrielles et les eaux pluviales et de ruissellement.

Où partent 90% des eaux usées provenant des activités humaines ?

Il n’y a pas beaucoup de données fiables disponibles, mais on estime que jusqu’à 90 % des eaux usées dans les pays en développement sont rejetées partiellement traitées ou non traitées dans les rivières, les lacs ou la mer.