Le Var se rue sur les pellets pour se chauffer cet hiver, le secteur peine à répondre à toutes les demandes

Matériel en hausse, distributeurs en rupture de stock, matériaux en hausse et difficiles à trouver… Les poêles à bois et à granulés sont attaqués. Mais la profession rassure.

Publié le 19/09/2022 à 16:30, mis à jour le 19/09/2022 à 14:57

« Franchement, on ne sait plus quoi dire aux clients… Entre la hausse des prix et les restrictions d’approvisionnement, ils sont complètement déboussolés. Ceux qui ont installé des appareils à granulés cet été avec les aides de l’État (MaPrimeRénov’, ndlr) voyage ! », souligne ce salarié d’une entreprise varoise spécialisée dans les produits de chauffage.

Une analyse lapidaire qui résume en tout cas la situation vécue de nos jours par de nombreuses familles qui commencent à s’interroger sur le bien-fondé de leur choix de chauffage.

Embouteillage d’installation et d’approvisionnement

Embouteillage d’installation et d’approvisionnement

Les sacs de plombs – ou plombs – qui constituent les nerfs de la guerre, sont interdits de livraison à certains professionnels. Voir l’article : L’AJA affrontera Saint-Etienne dans la course, avec 30 candidats en lice pour trois sièges au parlement, le premier dans l’Yonne…. Seule alternative, le retrait sur place, mais avec un maximum de dix sacs par client ! Leur poids est de 15 kg chacun, pas assez pour aller loin.

Une « tension » qui s’explique par de nombreux facteurs, mais que les professionnels du secteur du chauffage qui reconnaissent une « situation compliquée », veulent tempérer en écartant le terme « sans ». Et surtout, n’associez pas l’affaire à un phénomène de « spéculation » !

« Je me méfierais de toute comparaison avec les histoires de manque de bornes ou de pièces de voitures électriques qu’on nous incite aussi à adopter en masse sans que la logistique suive », lâche un professionnel.

Tour d’horizon pour mieux comprendre le phénomène qui, selon la filière, ne devrait pas arrêter le Var dans sa dynamique d’équipement. Même s’il semble qu’au vu du trafic actuel – en installation comme en fourniture – il vaut mieux s’armer de patience pour entretenir la flamme.

Le magasin Lidl de Brioude (Haute-Loire) va passer à l'agrandissement
A voir aussi :
« Notre supermarché de Brioude existe depuis plus de 20 ans. Au…

Selon un détaillant, c’est « un phénomène jamais vu en dix ans d’activité »

Selon un détaillant, c’est "un phénomène jamais vu en dix ans d’activité"

C’est le « sur-boom » sur les appareils et par conséquent le « sur-boom » prospère chez les distributeurs et installateurs du Varo qui enregistrent des ventes record. Ceci pourrez vous intéresser : Pourquoi le self-stockage est-il si important ?.

« En dix ans d’existence, je n’ai jamais vu un tel phénomène se déclencher aussi soudainement ! observe Olivier Griard, directeur de Poêles et Cheminées du Var, à La Valette. Jusqu’à ce que j’aie bien du mal à consacrer un instant à détailler ce vol historique.

« On n’a plus un moment pour soi. La demande est en croissance depuis six mois, avec un pic important dès cette rentrée », analyse-t-il, évoquant une augmentation du trafic client d’au moins 20 à 30 % tous les journée. mois. Une telle affluence qu’une partie de son showroom de 100 m² est désormais également dédiée à l’entrepôt pour « faire face » à cette demande vertigineuse.

« Les gens viennent demander. Beaucoup signent aussi. Une renaissance pour le bois. Pourtant, même si ça a fortement augmenté, les granulés ne sont pas si chers », recadre M. Griard, vendeur exclusif d’une marque française dont le siège social est situé à Bordeaux.

Parmi les profils les plus courants, les familles varoises qui disent adieu au fioul, au gaz, aux feux ouverts ou qui, sensibilisées par l’actualité, craignent les coupures d’électricité cet hiver… « Certains nous demandent aussi des poêles qui fonctionnent sans électricité, mais c’est ne pas. très courant ! », souligne le professionnel du Valetto.

Véhicules hybrides et électriques hors taxes : feuille de route
Lire aussi :
La durée d’amortissement d’un bien permet de connaître le taux qui sera…

« Nous en avons toujours à fournir »

"Nous en avons toujours à fournir"

L’Association Nationale des Professionnels du Chauffage aux Granulés de Bois, basée à Chambéry, s’appelle Propellet. Il rassemble plus de 300 professionnels, du constructeur au ramoneur. A voir aussi : Une batterie sous-marine utilisée pour stocker l’électricité des éoliennes offshore. Au vu de la situation actuelle, son délégué général, Eric Vial, joue les « sapeurs-pompiers du service » avec pédagogie pour défendre un secteur en forte expansion face aux énergies renouvelables dans l’incendie…

« Beaucoup de foyers et de collectivités qui utilisaient jusqu’à présent le chauffage au gaz ou au mazout se sont convertis aux pellets. Cela a entraîné une transformation de la demande à partir de 2021. La constitution de réserves a doublé ou triplé par rapport aux besoins réels. »

« La crise que nous avons eue est accentuée par le changement de comportement d’achat. Ceux qui s’approvisionnent habituellement de septembre à octobre ont apporté les marchandises à partir de mars tout au long de l’année. Cette demande « insuffisante » crée également une grande partie du problème actuel. »

« D’autres pays connaissent la même tension que nous. Nous cherchons tous où acheter ! Cette loi de l’offre et de la demande fait grimper les prix. L’autre facteur d’inflation réside dans l’augmentation des coûts de production (électricité, transport, matières premières matériaux). , sciure…) qu’on ne peut pas couper ».

« Je comprends que les consommateurs se réorientent de ce fait vers le poêle à bois, vu comme plus économique. Or, on est dans deux produits totalement différents. Cet appareil n’est pas autonome, ni programmable, bordel, il faut le recharger toutes les deux heures. Là où le poêle à granulés a une autonomie de un à trois jours, selon l’utilisation, il est programmable à distance, etc.

« Nous ne voulons pas enterrer les granulés ! Notre capacité de production augmente et de nouvelles usines devraient ouvrir prochainement puisque les granulés sont de toute façon appelés à remplacer certaines énergies comme le fioul. Le message est le suivant : pas de panique, nous avons encore Ce n’est qu’un changement temporaire par rapport à la demande imprévue, mais les pellets seront disponibles cet hiver. Par contre, nous incitons les familles à rester raisonnables pour leur logement à pas plus de 20°C. chauffer de deux degrés, c’est 14% de consommation en moins. Le calcul est simple, on compte 7% d’économie par degré en moins. »

30 meilleurs tests de batterie au lithium en 2022 : après avoir recherché des options
Lire aussi :
Vous cherchez des conseils d’experts sur l’achat de la meilleure batterie au…

Les consommateurs s’agacent

Les consommateurs s'agacent

Aux normes des fournisseurs de pellets du Var, ce sont des oreilles qui surchauffent de plaintes (ou d’insultes !)…

« Je suis passé cet été à la chaudière à granulés pour ma résidence principale. Elle est raccordée au réseau d’eau pour les sanitaires et le chauffage. Faute d’alimentation, comment continuez-vous à être alimenté en eau chaude ? » ce monsieur

&#xD ;

&#xD ;

Touch, cette grand-mère de 95 ans qui se sent abandonnée… « Ils m’ont dit de m’équiper d’un poêle à pellets. C’était le moyen le plus sûr et le plus économique de se chauffer, mais maintenant ils me répondent ces jours-ci qu’ils peuvent. ne me livre plus faute de stock… Tous mes radiateurs électriques ont été retirés. Comment vais-je faire cet hiver ? », s’inquiète-t-il…

Les chiffres qui expliquent la crise actuelle

Les chiffres qui expliquent la crise actuelle

« Il faut acheter des chauffages d’appoint ? Il y a une inconscience des vendeurs et des installateurs qui s’équipent de toute leur puissance, mais ne préviennent pas des gros désagréments domestiques liés aux problèmes d’approvisionnement. Pensez aux familles ! », fustige cette mère de famille. .

&#xD ;

&#xD ;

« Nous avons fait installer un insert à granulés pendant l’été à la place d’un feu ouvert et en prévision des économies sur les radiateurs électriques. Le coût total de l’installation était de 9 600 euros et nous aurons 1 600 euros d’aides de l’État (calcul selon l’ingudo , ndlr). ).Nous avons du mal à trouver des sacs de pellets depuis. L’année dernière on en voyait à 5euro. obtenir plus chez un fournisseur à 15euro, mais à ce prix-là, je préfère ne pas me chauffer », ironise à moitié Maurice .

C’est le nombre de maisons françaises qui se chauffent aux pellets. Ils seront 1,75 million fin 2022.

Il s’agit de la production nationale mensuelle de pellets en temps normal, soit 1,8 million de tonnes par an. + 300 000 t produites en 2022.

Prévision de production nationale supplémentaire de pellets pour 2024, soit 2,8 t. par an. + 5 millions de tonnes d’ici 2028, soit 6,8 millions/an.

C’est l’augmentation nationale en plus d’un an de la vente de poêles à granulés, soit 180 000 pièces au total. +41% pour les chaudières à granulés soit 32 000 pièces. Les estimations pour 2022 sont toujours en hausse.

Cela fait partie de l’importation de pellets en temps normal. Auparavant, la France était autosuffisante à 85 %.

Quel est le prix d’une tonne de pellets en vrac ?

C’est le volume de pellets le moins disponible sur le marché européen à cause de la guerre en Ukraine.

C’est le doublement du prix d’un sac de 15 kilos en un an pour atteindre 7,5 euros en moyenne, mais plus généralement 9 euros dans le département du Var.

Quel consommation de granulé pour 100 m2 ?

C’est le nombre d’emplois liés à la filière pellets en France.

Quel est le prix de la tonne de granulés ?

Concernant le prix d’achat du combustible, les bûches de bois sont moins chères que les pellets. Selon Energies Nouvelles, le prix moyen d’un mètre cube de 50 cm de bois premium est de 75 € (hors livraison) en France. Celui des pellets est de 280 € la tonne ou 340 € répartis en sacs de 15 kg.

Est-ce que le prix du pellet va augmenter ?

La tonne expédiée en vrac entre 310,25 € et 365 € TTC (TVA réduite) en 2022.

Où trouver le meilleur pellet ?

Le prix des granulés va-t-il baisser ? Alors que le prix d’une tonne de granulés conditionnés en sacs de 15 kg coûtait 280 euros en juillet 2021, il atteint désormais 550 euros, note TotalEnergies. Une augmentation confirmée par Eric Vial, délégué général de Propellet, l’association nationale des professionnels du chauffage aux granulés de bois.

Consommation d’une chaudière à pellets dans une maison de 100 m² : environ 2 tonnes de pellets par an. Consommation d’une chaudière à pellets dans une maison de 200 m² : environ 4 tonnes de pellets par an.

  • – Les prix des pellets en sacs ont peu augmenté en France entre 2006 et 2020. – le prix des pellets en palettes de 1 tonne expédiées en sacs de 15 kg s’élève à 324 EUR la tonne non livrée et à 341 EUR la tonne livrée.
  • Nous avons acheté la palette de 66 sacs de 15 kilos [soit presque une tonne] au prix de 297 € en décembre 2021. En juillet, le prix de cette même palette atteignait 495 €, soit une augmentation de 67 % !
  • Les fournisseurs d’énergie proposent généralement du bois, Butagaz a des tarifs parmi les meilleurs du marché et vous pouvez facilement le commander en ligne. Les pellets sont certifiés DIN+.
  • Quelle est la meilleure marque de pellets ? Poêle à pellets : quels sont les 7 meilleurs en 2022 ?
  • Höfer Chemie : Poêle à granulés dans un sac de 15 kg.

Où trouver des pellets de bonne qualité ?

Pins : granulés de bois polyvalents.

Quel pellets choisir feuillus ou résineux ?

HRB : 30 Kg de granulés de bois.

Quel est le prix moyen d’un sac de pellets de 15 kg ?

BBQ-Toro Beech: Granulés pour poêle au bois de hêtre.

Quel avenir pour le pellet ?

Suiga : 75 Kg de granulés de poêle 100% naturels.

Pour vérifier si la densité de la pastille correspond aux normes et exigences des certifications DINplus et ENplusA1, vous pouvez mettre une pastille dans un verre d’eau. S’il coule, alors vous avez devant vous une pastille de qualité, dont la densité est supérieure à celle de l’eau.

Est-ce que les pellets risquent d’augmenter ?

Vous l’aurez compris, les granulés résineux sont préconisés pour un chauffage optimal, plus économique et moins dangereux pour la santé. Les pellets feuillus, en plus d’émettre des fumées toxiques s’ils sont liés par des produits synthétiques, auront un rendement moindre puisqu’ils donneront moins de chaleur.

Pourquoi ne Trouve-t-on plus de pellets ?

Le prix moyen d’un sac de 15 kg de pellets est d’environ 5 €.

Pourquoi les gens vendent leur poêle à granulé ?

La tonne de granulés de bois est ainsi passée de 280 euros en juillet 2021 à 550 euros en juillet 2022. Pour éviter tout risque de tension, la filière s’organise. De nouveaux sites de production ouvrent régulièrement. La capacité de production devrait doubler d’ici 2028.

Quelle consommation de granulé pour 100 m2 ?

Le prix des granulés va-t-il baisser ? Déjà, premier constat peu rassurant, le prix des granulés de bois, aussi appelés granulés, a quasiment doublé en un an. Alors que le prix d’une tonne de granulés conditionnés en sacs de 15 kg coûtait 280 euros en juillet 2021, il atteint désormais 550 euros, note TotalEnergies.

Le prix des granulés de bois augmente à partir du milieu de 2021. Augmente également les granulés de bois en grains qui, au cours de la même période, sont passés de 6 cents à 6,61 cents.

Quelle est la consommation journalière d’une chaudière à granulés ?

La pénurie de pellets : un contexte compliqué La première raison de cette baisse des stocks de pellets vient des conditions climatiques elles-mêmes. Avec un climat capricieux et un taux d’humidité élevé en 2021, la production forestière est affectée et ne produit pas aussi efficacement qu’en temps normal.

Quelle est la consommation de pellets pour un hiver ?

Le chauffage aux granulés de bois permet un meilleur rendement avec une moyenne entre 85% et 95% contre 70% et 80% pour le poêle à bois. Contrairement aux bûches de bois, les granulés ont un pouvoir calorifique supérieur ce qui rend leur combustion plus dense et permet un temps de chauffe plus long.

Est-ce rentable de mettre un poêle à granulés ?

Évidemment la bonne réponse est la suivante : La consommation varie selon la performance énergétique du logement (une maison neuve de 100 m2 équipée d’un poêle à granulés de bois avec programmation peut consommer 250 € TTC de granulés par an).

Est-ce qu’un poêle à granulés consomme beaucoup d’électricité ?

Comment calculer la consommation de pellets ? La plupart des fabricants estiment la consommation moyenne de votre poêle à pellets à 1 kg de pellets par heure, ce qui représente 2 à 3 tonnes par an.

Cependant, on peut considérer qu’en moyenne, une chaudière de ce type consomme environ 2 tonnes de pellets par an, soit au prix actuel des pellets (fin 2021) expédiés en vrac entre 500 et 600 ¬.

Quelle est la consommation moyenne d’un poêle à granulé ?

La quantité estimée de granulés pour le chauffage en hiver est comprise entre 2 et 3 tonnes par an. Bien que la « quantité moyenne » ne soit pas spécifiquement définie, c’est la quantité annoncée par la plupart des fabricants de poêles et de chaudières à granulés.

Quelle consommation de granule pour 100 m2 ?

Un poêle à granulés ressemble esthétiquement à un poêle à bois classique. Contrairement à ce dernier, il est alimenté en pellets et offre un excellent rendement, autour de 80 à 90 %.

Est-ce rentable de mettre un poêle à granulés ?

La consommation électrique d’un poêle à granulés est faible. Il vous en coûtera environ 50 € par an, soit l’équivalent d’une ampoule classique de 100 W allumée 10 heures par jour.