Guerre en Ukraine EN DIRECT : Kyiv dénonce les incendies et la récolte de ses champs par la Russie…

18h53 : Bruno Le Maire se prépare pour l’hiver

« Préparons-nous à l’arrêt complet du gaz russe, c’est aujourd’hui l’option la plus probable. Cela implique que nous accélérions notre indépendance énergétique », a déclaré aujourd’hui le ministre de l’Économie. Afin d’éviter les pénuries, le gouvernement a demandé que les capacités nationales de stockage de gaz soient remplies à « presque 100% » d’ici le début de l’automne.

« En matière d’électricité, normalement, selon les projections d’EDF, on devrait avoir plus de production car les douze réacteurs (sur 56) qui sont actuellement à l’arrêt pour cause de corrosion vont être redémarrés, a indiqué samedi Elisabeth Borne. Mais si le courant passe , le gouvernement prépare une série de mesures pour l’hiver qui donneront la priorité aux ménages et à certaines industries.

Ainsi, il pourrait être demandé à certains sites industriels de « ralentir leur consommation d’énergie, voire d’arrêter leur consommation d’énergie pendant un certain temps », a expliqué Bruno Le Maire, précisant que cela est « totalement impossible » pour certains sites, afin de ne pas à « casser l’outil industriel ».

18h15 : Un champion de danse tué dans l’attentat de Kryvyi Rih

Le média Kyiy Independent rapporte que la championne nationale de danse Daria Kurdel a été tuée dans un attentat à la bombe qui a eu lieu samedi à Kryvyi Rih, dans le centre de l’Ukraine. Une jeune femme de 20 ans aurait succombé à ses blessures, touchée par des éclats d’obus dans ce bombardement d’un quartier résidentiel.

⚡️ La championne de danse ukrainienne Daria Kurdel a été tuée dans un bombardement russe à Kryvyi Rih.

Le jeune homme de 20 ans est décédé des suites d’un éclat d’obus après qu’une frappe aérienne russe a frappé l’immeuble le 9 juillet.

Photo : Ukraine Pravda. pic.twitter.com/2aqYCADEaI

16h05 : Kyiv affirme avoir mené trois attaques contre des cibles militaires

Kyiv affirme avoir pris pour cible deux « points de commandement » et des entrepôts russes dans la région de Tchorobaivka (sud). Les forces ukrainiennes ont également revendiqué une attaque contre une base russe dans la région occupée de Kherson (sud), sans plus de détails.

15h38 : la Russie récolte du blé ukrainien

Les autorités installées par la Russie à Kharkiv ont indiqué que « la campagne de récolte (du blé, ndlr) a commencé dans les territoires libérés de la région », rapporte l’agence russe Ria Novosti. Depuis des semaines, l’Ukraine accuse la Russie de voler ses récoltes de blé aux régions occupées pour les revendre illégalement sur le marché international.

15h11 : Retour à Kyiv en train de nuit

Lorsque le train s’arrête peu après la frontière polonaise, le visage rond de Tatjana s’illumine d’un large sourire. « Ukraine! « . Retour au pays, après quatre mois d’exil. Comme tous les passagers du train de Chelm (Pologne) à Kyiv, Tatiana et sa mère Valentina ont décidé que malgré la guerre et les incertitudes, il était temps. Qu’il en soit ainsi .

Vendeuse dans une société de marketing, Tatiana, qui travaillait auparavant à Kiev, a poursuivi son activité sans problème en travaillant à distance, depuis la Turquie. « Mais quatre mois suffisent. Ce n’est pas facile de vivre dans un pays dont on ne connaît rien, dont on ne parle pas la langue », explique la jeune femme, qui ne donne pas son nom de famille. « Je ne sais pas ce qui va se passer, ni quand la guerre va se terminer, mais nous rentrons chez nous. »

14h36 : L’Ukraine pourrait être admise à la Banque de développement du Conseil de l’Europe

La procédure raccourcie pourrait permettre à l’Ukraine de rejoindre la Banque de développement du Conseil de l’Europe, qui accordera également un prêt de 465 millions d’euros pour soutenir les réfugiés ukrainiens, a déclaré le ministre ukrainien du Développement communautaire et territorial, Oleksiy Chernyshov.

⚡️L’Ukraine pourrait être admise à la Banque de développement du Conseil de l’Europe selon une procédure abrégée.

Selon le ministre du Développement communautaire et territorial Oleksiy Chernyshov, la banque a également décidé de fournir 465 millions d’euros de prêts pour soutenir les réfugiés ukrainiens en Europe.

14h02: L’Ukraine continue de condamner l’incendie de champs par la Russie

13h07 : Moscou attaque « délibérément (…) des cibles civiles, des personnes », accuse Zelensky

« Les frappes brutales de l’artillerie russe ne s’arrêtent pas un jour, Sloviansk, Bakhmout, Avdiivka… », a condamné samedi soir le président ukrainien Volodymyr Zelensky, réclamant toujours des armes « modernes et puissantes » pour la défense. Il a également accusé Moscou d’avoir frappé « délibérément, délibérément, de simples maisons, des biens civils, des personnes. Il y a des victimes, des morts, des blessés.

12h35 : Le bilan de l’immeuble bombardé s’élève à 15 morts

L’ambulance a sauvé cinq personnes. La branche locale des services d’urgence ukrainiens a déclaré que les sauveteurs étaient en contact avec trois personnes vivantes sous les décombres et que 24 personnes étaient toujours sous les décombres.

11h52: L’embargo alimentaire russe pourrait être un « facteur » des troubles au Sri Lanka, selon Blinken

Les restrictions russes sur les exportations de céréales de l’Ukraine pourraient avoir contribué aux troubles au Sri Lanka, selon le secrétaire d’État américain Antony Blinken, qui a exprimé sa crainte qu’elles ne déclenchent de nouvelles crises. « Nous voyons que l’effet de cette agression russe se manifeste partout. Cela a peut-être contribué à la situation au Sri Lanka. Nous sommes préoccupés par les implications dans le monde », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Bangkok.

11h52: L’embargo alimentaire russe pourrait être un « facteur » des troubles au Sri Lanka, selon Blinken

Les restrictions russes sur les exportations de céréales de l’Ukraine pourraient avoir contribué aux troubles au Sri Lanka, selon le secrétaire d’État américain Antony Blinken, qui a exprimé sa crainte qu’elles ne déclenchent de nouvelles crises. « Nous voyons que l’effet de cette agression russe se manifeste partout. Cela a peut-être contribué à la situation au Sri Lanka. Nous sommes préoccupés par les implications dans le monde », a-t-il déclaré lors d’une conférence de presse à Bangkok.

11h41 : La Russie bloque l’accès au journal allemand Die Welt

Le site du journal allemand Die Welt a été bloqué en Russie, après avoir été ajouté à une liste croissante de sites interdits par la police des médias Roskomnadzor, ont annoncé dimanche les agences russes. Le blocus est intervenu après une demande du parquet, précise cette source.

Depuis le début de l’offensive russe en Ukraine, les journaux allemands ont commencé à publier du contenu en russe, tandis que la plupart des informations indépendantes en Russie ont été supprimées. Le journal a également employé un temps la journaliste russe Maria Ovsiannikova, après que cette dernière eut fait une apparition extraordinaire sur le plateau du journal télévisé pro-Kremlin, brandissant une pancarte contre l’offensive russe en Ukraine.

11:16 Il faut « se préparer à une coupure de gaz russe », prévient Bruno Le Maire

Lors des Rencontres économiques d’Aix-en-Provence, le ministre de l’Economie a indiqué que « l’interruption de l’approvisionnement en gaz russe » est « le scénario le plus probable », rapporte Reuters. Lors de la conférence de presse de samedi, il a déjà évoqué le bouclier tarifaire, sans lequel « les Français paieraient 30% de plus pour l’électricité et 50% de plus pour le gaz ». Mais désormais « le niveau de préparation des finances publiques est atteint », prévient-il, et « il va falloir prendre des décisions audacieuses ». « On ne pourra plus se chauffer et bouger comme si de rien n’était », prévient-il.

11:02 Changement de diplomates

Volodymyr Zelensky a déclaré avoir licencié plusieurs diplomates, dont les ambassadeurs d’Ukraine en Allemagne, en Inde, en République tchèque, en Norvège et en Hongrie. « Cette rotation fait partie de la pratique diplomatique normale », a-t-il déclaré dans un communiqué. Dès le début de la guerre, il encouragea régulièrement ses diplomates à créer un soutien international.

10:45 Stade bombardé à Kherson ?

Ce matin, de la fumée s’échappait des abords du stade et de la cathédrale Sainte-Catherine de Kherson.

Une puissante série d’explosions à Kherson, en ce moment. On l’a entendu dans toute la ville. Une carte approximative de l’endroit où le nuage de fumée montait. pic.twitter.com/wibRsM1xEe

10:34 Les sauveteurs en action

⚡️Gouverneur : 34 personnes sont restées sous les décombres après une attaque à la roquette russe dans la région de Donetsk.

Selon le gouverneur de la région de Donetsk, Pavlo Kyrylenko, l’attaque russe du 9 juillet contre un immeuble de cinq étages dans la ville de Chasiv Yar a fait 6 morts et 5 blessés.

📷Pavlo Kyrylenko pic.twitter.com/iLrvZQ88ut

10:16 Au moins six morts dans une attaque contre un bâtiment à l’est

Au moins six personnes ont été tuées et cinq ont été blessées dimanche lors d’une attaque russe contre un immeuble résidentiel à Chassiv Yar, dans l’est de l’Ukraine, a déclaré le gouverneur, ajoutant qu’une trentaine de personnes y étaient toujours piégées sous les décombres. « L’opération de sauvetage est en cours. Les sauveteurs ont réussi à ramener six morts et cinq blessés à la surface », a déclaré Pavlo Kirilenko, le gouverneur de la région de Donetsk, que l’armée russe veut conquérir, sur Telegram.

8 h 53 : Le Canada rend des éoliennes à Berlin pour Nord Stream

Le Canada a décidé samedi de restituer à l’Allemagne les turbines destinées au gazoduc russe Nord Stream pour apaiser la crise énergétique avec la Russie, malgré les appels de l’Ukraine « à ne pas se faire chanter par le Kremlin ». Kyiv a en effet appelé le Canada à ne pas restituer les éoliennes qui se trouvent actuellement dans les ateliers du groupe Siemens près de Montréal, au Québec. Le groupe gazier russe Gazprom a invoqué cet accord pour justifier une réduction mi-juin de ses livraisons de Nord Stream à l’Allemagne.

« Le Canada accordera à Siemens Canada une licence révocable et limitée dans le temps pour permettre aux turbines Nordstream 1 réparées de retourner en Allemagne, ce qui soutiendra la capacité de l’Europe à accéder à une énergie fiable et abordable », a déclaré le ministre des Ressources naturelles, Jonathan Wilkinson.

« Sans l’approvisionnement nécessaire en gaz naturel, l’économie allemande connaîtra des difficultés importantes et les Allemands eux-mêmes pourraient ne pas être en mesure de chauffer leurs maisons à l’approche de l’hiver. » Le ministre canadien a également accusé Vladimir Poutine de vouloir « semer la division entre alliés ».

8h42 : Zelenski énumère les frappes russes dans le Donbass

Dans le Donbass, dans l’est de l’Ukraine progressivement conquis, « les frappes brutales de l’artillerie russe ne s’arrêtent pas un jour, Sloviansk, Bakhmout, Avdiivka… », a dénoncé samedi soir Volodymyr Zelensky, réclamant toujours des armes « modernes et puissantes ». pour se défendre. « En une journée, la Russie a attaqué Mykolaïv (sud), Kharkiv (nord-est), Krivi Rig (ville natale de Zelensky à l’est), des villages de la région de Zaporizhzhya (est)… Elle a frappé (…) délibérément, délibérément, simplement maisons, cibles civiles, personnes . Il y a des victimes, des morts, des blessés », a déclaré le président ukrainien.

Dans l’est, des habitants de la ville de Druzkivka au sud de Kramatorsk ont ​​été réveillés samedi par une prétendue attaque à la roquette qui a laissé un énorme cratère devant un supermarché endommagé.

8h38 : La Fédération russe de tennis pense avoir « gagné Wimbledon »

Le président de la Fédération russe de tennis, Shamil Tarpischev, a salué samedi la victoire d’Elena Rybakina lors de la finale du simple féminin de Wimbledon, décrivant la joueuse comme un pur « produit » du tennis russe. Née à Moscou il y a 23 ans, Rybakina a pris la nationalité kazakhe en 2018. En finale, elle a battu la Tunisienne Ons Jabeur, la joueuse n°2 mondiale, en trois sets 3-6, 6-2, 6-2. Les joueurs russes et biélorusses n’ont pas été admis au tournoi cette année.

« C’est super ! Bravo Rybakina ! Nous avons gagné le tournoi de Wimbledon », a réagi Tarpischev, comme le rapporte l’agence de presse russe Ria Novosti. Dès l’annonce de la qualification de Rybakina pour la finale, il s’est déjà montré très enthousiaste. C’est bien qu’Elena ait atteint la finale de Wimbledon, elle est un produit du tennis russe. Bien sûr, ce serait encore mieux si elle gagnait. Nous la soutiendrons. »

8h38 : La Fédération russe de tennis pense avoir « gagné Wimbledon »

Le président de la Fédération russe de tennis, Shamil Tarpischev, a salué samedi la victoire d’Elena Rybakina lors de la finale du simple féminin de Wimbledon, décrivant la joueuse comme un pur « produit » du tennis russe. Née à Moscou il y a 23 ans, Rybakina a pris la nationalité kazakhe en 2018. En finale, elle a battu la Tunisienne Ons Jabeur, la joueuse n°2 mondiale, en trois sets 3-6, 6-2, 6-2. Les joueurs russes et biélorusses n’ont pas été admis au tournoi cette année.

« C’est super ! Bravo Rybakina ! Nous avons gagné le tournoi de Wimbledon », a réagi Tarpischev, comme le rapporte l’agence de presse russe Ria Novosti. Dès l’annonce de la qualification de Rybakina pour la finale, il s’est déjà montré très enthousiaste. C’est bien qu’Elena ait atteint la finale de Wimbledon, elle est un produit du tennis russe. Bien sûr, ce serait encore mieux si elle gagnait. Nous la soutiendrons. »

Bienvenue dans ce nouveau live consacré à la guerre en Ukraine. Comme chaque jour, la rédaction de 20 Minutes se mobilise pour vous fournir les dernières informations sur le conflit. L’est de l’Ukraine reste au centre de la stratégie militaire actuelle de la Russie. Dans le Donbass, « les frappes brutales de l’artillerie russe ne s’arrêtent pas un jour », comme l’a répété samedi le président ukrainien Volodymyr Zelensky. Kyiv s’attend même à « d’autres actions » des forces russes. Pour se défendre, l’Ukraine continue donc de chercher sans relâche de nouvelles armes à l’Occident.

Est-ce que l’Ukraine fait partie de l’Union européenne ?

Est-ce que l'Ukraine fait partie de l'Union européenne ?

Alors que le pays a déposé sa candidature officielle le 28 février, quatre jours après le début du conflit, l’Ukraine est désormais officiellement candidate à l’adhésion à l’UE. A voir aussi : Photovoltaïque ou thermique ? Voici quels panneaux solaires choisir en fonction de vos besoins.

Quand l’Ukraine a-t-elle rejoint l’UE ? En mars 2016, le président de la Commission européenne, Jean-Claude Juncker, a déclaré que l’Ukraine ne serait pas membre de l’Union européenne ou de l’OTAN avant 20 à 25 ans. L’accord d’association entre l’Ukraine et l’Union européenne, signé en juin 2014, entrera définitivement en vigueur le 1er septembre 2017.

Est-ce que l’Ukraine fait partie de l’espace Schengen ?

A ce jour, l’Ukraine n’est ni membre de l’espace Schengen ni un pays associé de cet espace. Ceci pourrez vous intéresser : Comment « survivre confortablement » à une panne de courant ?. Rappelons que l’espace Schengen est un espace de libre circulation des personnes.

Pourquoi l’Union européenne aide l’Ukraine ?

Soutien à l’armée ukrainienne En 2022, l’UE a adopté une enveloppe de 2 milliards d’euros dans le cadre du Fonds européen pour la paix, qui contribuera à : renforcer la capacité et la résilience des forces armées ukrainiennes. Voir l’article : Les magasins Carrefour bientôt équipés de bornes électriques. protéger la population civile des agressions militaires constantes.

Quels sont les 28 pays membres de l’Union européenne ?

Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Slovaquie , Slovénie et Suède.

Transition énergétique : un Québec qui stocke l'énergie
Voir l’article :
Lorsque Marc-André Forget a décidé de se lancer en affaires il y…

Qui a colonisé l’Ukraine ?

Qui a colonisé l'Ukraine ?

Sous domination russe à partir du 19e siècle, un afflux important de Russes s’installe sur le territoire de l’Ukraine pour coloniser le sud du pays puis prendre des emplois dans l’industrie et les mines, constituant la majorité de la population des villes situées à l’est. et centre.

Qui a donné l’indépendance à l’Ukraine ? Le 20 novembre, la Rada centrale proclame la République populaire ukrainienne, reconnue par la France et la Grande-Bretagne en janvier 1918, et le 22 janvier 1918, proclame son indépendance.

Comment s’appelait l’Ukraine avant 1991 ?

De la République soviétique à la Seconde Indépendance (1922-1991) La journaliste Annie Daubenton rappelle que l’Ukraine n’a finalement mis fin à sa rupture avec la domination russe que sous le joug soviétique et avec les terribles conséquences de la Seconde Guerre mondiale qui a dévasté son territoire.

Pourquoi Russie-Ukraine ?

Le début du conflit remonte au 21 novembre 2013, après la décision du gouvernement ukrainien de ne pas signer l’accord d’association entre l’Ukraine et l’Union européenne.

Est-ce que l’Ukraine etait russe ?

Avec la création de l’URSS le 30 décembre 1922, l’Ukraine est devenue la deuxième république du pays après la Russie. La langue ukrainienne devient la langue officielle.

Ce store solaire pourra bientôt recharger votre voiture à la maison
Voir l’article :
Une entreprise américaine a mis au point un nouvel appareil original et…

Est-ce que l’Ukraine faisait partie de la Russie ?

Est-ce que l'Ukraine faisait partie de la Russie ?

domination russe. Dans l’esprit du tsar, l’Ukraine est un pays russe et n’a droit à aucun statut particulier. Ainsi, le métropolite de Kyiv, chef religieux de l’Église orthodoxe ukrainienne, a été placé sous l’autorité du patriarcat de Moscou.

Quand l’Ukraine a-t-elle quitté la Russie ? « Révolution orange » 2004 Ainsi, lorsque l’indépendance est approuvée par référendum le 1er décembre 1991 avec plus de 90% des voix, le premier président de la République élu au suffrage universel est Leonid Kravtchouk, haut responsable du Parti communiste ukrainien .

Comment s’appelait l’Ukraine avant ?

Le nom « Ukraine », qui signifie « pays frontalier » en russe, est venu avec l’expansion de la Moscovie bien plus tard. Au 11ème siècle, Kievan Rus’ était géographiquement le plus grand état d’Europe.

Est-ce que l’Ukraine a déjà fait partie de la Russie ?

Avec la création de l’URSS le 30 décembre 1922, l’Ukraine est devenue la deuxième république du pays après la Russie. La langue ukrainienne devient la langue officielle.

Quelle est le conflit entre l’Ukraine et la Russie ?

Le conflit en Ukraine s’inscrit dans le contexte de deux décennies de tension entre la Russie et l’Occident, au cours desquelles il y a eu des divergences d’opinion sur diverses questions internationales : l’indépendance du Kosovo en 2008, la guerre en Géorgie la même année, la guerre en Syrie depuis 2011, …

Un nouveau système de rangement embarqué simple et compact pour camping-cars | Connaissance des énergies
Lire aussi :
Créée en 2017, EcoFlow commercialise des « centrales électriques et accessoires écologiques ». (©EcoFlow)Au…

Quelle différence entre ukrainien et russe ?

Quelle différence entre ukrainien et russe ?

Selon certains nationalistes russes, l’ukrainien n’est pas du tout une langue. En 1863, le ministre russe de l’Intérieur Piotr Valouev a déclaré qu ‘«une langue ukrainienne distincte («petit russe») n’a jamais existé, n’existe pas et n’existera jamais».

Un Russe comprend-il l’ukrainien ? Donc, d’un point de vue ethnique, il y a des Ukrainiens qui ne parlent que le russe, tout comme il y a des Russes dont la langue maternelle est l’ukrainien et le russe est leur deuxième langue. Cependant, les Russes qui ne parlent que l’ukrainien sont ruraux et très rares.

C’est quoi la différence entre la langue russe et ukrainienne ?

Contrairement au russe, l’ukrainien a conservé plus de racines de la langue ancienne et les mots empruntés proviennent principalement d’autres langues slaves. C’est précisément pourquoi on peut dire que l’ukrainien est plus « slave » que le russe.

Pourquoi Parle-t-on russe en Ukraine ?

Le fait que la majorité des Ukrainiens comprennent couramment le russe est une conséquence de la proximité des deux langues et de l’intégration de l’Ukraine à l’Union soviétique jusqu’en 1991, mais aussi du passé plus ancien, les deux tiers orientaux et le sud du pays, avec la capitale de Kyiv, qui faisait partie de plus de trois siècles …

Quelle est la langue ukrainienne ?

Comment s’appelait l’Ukraine avant ?

Comment s'appelait l'Ukraine avant ?

1. De l’État de Kiev à la domination polono-lituanienne. Les régions où la nationalité ukrainienne s’est développée du XIIIe au XIVe siècle faisaient partie de l’État de Kyiv (IXe au XIIe siècle) dont les territoires constituaient ensemble la « Rus », « terre russe ».

Quelle est l’origine de l’Ukraine ? L’Ukraine est le foyer du premier État slave oriental, fondé par les Scandinaves : Kievan Rus (également appelée Ruthénie dans les écrits occidentaux), qui au cours des Xe et XIe siècles était le plus grand et le plus puissant État d’Europe après l’Empire byzantin.

Quand l’Ukraine etait russe ?

L’Ukraine à partir de 1991. Les régions orientales sont issues de l’ancien Empire russe, tandis que celles de l’ouest ont été annexées entre 1939 et 1945 aux dépens de la Pologne, de la Roumanie ou de la Tchécoslovaquie. La Crimée, que Nikita Khrouchtchev a reçue en 1954, a été annexée à la Russie en 2014.

Quand est née l’Ukraine ?