Documentaliste à France Télévisions, Nord-Aveyronnaise Sandra Fel au centre d’information

Après un double cursus histoire et langues et un master 2 – spécialité « histoire et documentation audio » – Sandra Fel a intégré l’hôtel particulier des Télévisions où elle exerce un métier de documentariste audiovisuel. Un rôle sur mesure pour la jeune femme hyper épanouie, comme elle l’explique, « la case dans laquelle je suis née professionnellement ». Rencontre avec un passionné.

Golinhac, Sénergues et Omps dans le Cantal. Voilà pour le triptyque, la potion originale de Sandra Fel. D’origine Cantalo-Aveyronnaise, le trentenaire a de quoi se réjouir et souhaite rentrer chez lui le plus régulièrement possible. « Mes grands-parents sont allés à Paris dans les années 1950 pour prendre un café. Mes parents se sont rencontrés dans un groupe country, La Bourrée montagnarde. Je me suis suivi sur cette voie. »

En revanche, pas question de poursuivre l’aventure réformatrice. « La question ne s’est même pas posée. Avec ma sœur, nous avons choisi quelque chose de complètement différent : l’image, que développe Sandra. Ma sœur est technicienne en radiologie, moi je suis documentariste. Elle a choisi le traitement de l’image pour le traitement, j’informe.

Documentaire audiovisuel depuis la sortie de l’école, Sandra a rejoint France Télévisions il y a deux ans. Avant cela, elle multipliait les bénévoles. Première parution du Grand Journal sur Canal+. Puis sur D8, TF1, LCI. « Je suis même passée par Groland, plaisante-t-elle. Mais ce n’est pas l’expérience la plus marquante. J’ai eu un peu de mal à m’adapter au genre. Je suis restée un an. »

Désormais salariée de l’hôtel particulier situé au 7, esplanade Henri de France, dans le 15ème arrondissement à Paris, Sandra travaille sur deux pôles distincts. Le premier, « politique – économie » est dédié, on le comprend, à la politique et aux questions économiques françaises. Elle travaille également au sein du service « enquêtes et rapports » qui couvre la politique étrangère, le renseignement général et la police et la justice.

Prise de recul

Prise de recul

Mais quel est finalement le rôle d’un programme d’informateurs audiovisuels ? « Simple, explique Sandra. Lorsqu’un journaliste part, prenons un exemple, sur un sujet lié aux législatives, je dois lui fournir tous les documents qu’il estime devoir compiler. Ceci pourrez vous intéresser : Rouffignac-Saint-Cernin-de-Reilhac : borne service camping-car à installer. Macron parle de tel ou tel sujet. , illustrations de l’Élysée, images d’un voyage fait par Elisabeth Borne à la campagne, etc.

Son terrain de jeu ? Les « archives internes » françaises sont Télévisions – des milliers d’heures de rushes –  » mais aussi des sources externes comme l’Institut national de l’audiovisuel (Ina), des agences internationales comme l’Associated Press ou Reuters, le réseau UER compilant le Toutes les images de L’Europe, ce sont des chaînes publiques. Il faut aussi – parfois – négocier avec d’autres chaînes de télévision et être attentif à ce qui se passe sur les réseaux sociaux. »

Le contenu est ainsi « upgradé », puis vient le temps de l’indexation. « Nous assurons également l’archivage. Nous collectons tous les rushs avant de les stocker dans notre base de données. »

Travail millimétré qui n’empêche pas les coups de feu. Par définition, l’imprévu est causé par une dose de sueurs froides pour les équipes qui doivent trouver des images en ce moment. « Il y a toujours un peu de stress. Souvent quand il s’agit de disparaître. »

Stress et beaucoup d’horreurs. « On est souvent les premiers à mettre la main sur tel ou tel document. Pas de filtre. La guerre en Ukraine n’est qu’un exemple. Alors parfois il faut tout couper. Quand je pars en vacances, il m’arrive d’éteindre mon téléphone, mes réseaux pendant quelques jours. Mais on ne va pas se le cacher très vite. Que va-t-il se passer ? «  » C’est ma première grande chaîne et je suis ravi d’avoir pu les rejoindre. »

Un taux d'autoconsommation proche de 100% grâce à une batterie de stockage thermique
A voir aussi :
Taux d’autoconsommation proche de 100% grâce à une batterie de stockage thermiqueAvec…