Climat : comment Biden défie les bases de l’industrie pétrolière

On imagine aisément un traumatisme, au pays de la reine des voitures. Outre-Atlantique, le gallon d’essence (3.785 litres) a atteint un record historique de 5 dollars à la station-service (équivalent à 1,20 euro le litre) ces dernières semaines à la lumière de la hausse mondiale des prix du pétrole brut. . Le prix dont rêvent encore les consommateurs européens, mais qui, aux Etats-Unis, a remis le sujet de l’énergie au centre du débat politique. Il n’est pas étonnant que la guerre unisse républicains et démocrates dans le nécessaire maintien de l’indépendance énergétique, bien acquise et désormais clé de voûte de la sécurité nationale.

Témoins d’un soutien bipartisan aux récentes décisions gouvernementales sur l’utilisation des réserves stratégiques de pétrole, mais aussi pour la relance des pouvoirs d’exploitation du pétrole et du gaz naturel sur le domaine public. Question de souveraineté, donc, mais aussi d’opportunisme économique. Afin d’exporter massivement du pétrole et du gaz vers une Europe très exigeante, le président Biden n’a pas hésité à demander aux « pétroliers » d’augmenter leur production. L’homme qui a ramené les États-Unis à l’Accord de Paris sacrifierait donc son plan climat sur l’autel du slogan cher aux républicains « Bush, chérie, brousse ! (Avant, chéri, avant !) ? Aucun signe ne pointe dans cette direction.

Décarbonation et indépendance stratégique

Décarbonation et indépendance stratégique

Dans les domaines spécifiques à la transition énergétique, les accords bilatéraux signés ces derniers mois visent à fournir les chaînes d’approvisionnement nécessaires à la production d’énergie et aux infrastructures critiques. Cette nouvelle inquiétude renforce l’ambition de délocalisation industrielle portée par le « American Product Purchase Act », révisé en septembre 2021. Sur le même sujet : Diminution des pointes : Hydro Ottawa se tourne vers l’intelligence artificielle. Joe Biden s’est également tenu derrière le « Defense Manufacturing Act » pour justifier une relance de l’investissement minier. On s’attend désormais à ce que les métaux critiques, les équipements nécessaires à la production d’énergies renouvelables – panneaux solaires en premier lieu – et d’autres éléments indispensables à la transition énergétique, comme les semi-conducteurs pour les véhicules électriques, soient d’origine américaine.

Offre limitée. 2 mois pour 1 € sans engagement

Les dangers d’une dépendance excessive à l’égard des ressources naturelles épuisables ont été mis en évidence, renforçant l’argument en faveur de l’importance d’un passage urgent aux sources d’énergie renouvelables et décentralisées. Allocation de financements massifs enregistrés dans Infrastructure Investments & amp; La loi sur l’emploi de novembre 2021 (550 milliards de dollars sur cinq ans) a commencé pour les projets d’énergies renouvelables et de micro-réseaux, pour l’installation de bornes de recharge, pour améliorer la gestion du réseau. Cela contribuera à réduire la demande en ressources fossiles. Et pour décarboner l’industrie lourde, la loi prévoit que des projets de captage, d’utilisation et de stockage du carbone reçoivent 8 milliards de dollars supplémentaires, y compris l’industrialisation de procédés pour capter directement le CO2 de l’air.

Avis Ezviz DB2 : un produit de qualité
Voir l’article :
Cette page a été traduite à l’aide de l’IA et de l’apprentissage…

La transparence sur les émissions

La transparence sur les émissions

Un autre projet très récent illustre le volontariat toujours fort de l’administration sur les questions climatiques. Le 21 mars, la Securities and Exchange Commission [NDLR : U.S. Federal Financial Markets Regulatory Authority] a proposé de renforcer les règles sur la transparence des données environnementales. Lire aussi : Comment atterrir dans Animal Crossing New Horizons ?. Adoptée en l’état, la réglementation obligerait les entreprises cotées aux États-Unis à divulguer les émissions de gaz à effet de serre résultant directement de leurs activités et celles liées à leur consommation d’énergie, qu’elle soit électrique, thermique ou froide (domaines 1 et 2). ). Elle obligerait également les grandes entreprises à calculer et prévoir progressivement entre 2023 et 2026 les émissions indirectes en amont et en aval de leur production de biens et services vendus (Tome 3). Cette proposition, qui va dans le bon sens, envoie un message très fort aux entreprises. Il suscite déjà de nombreux débats, et son achèvement est prévu en novembre 2022.

La crise énergétique n’a pas réussi à perturber la transition voulue par Joe Biden aux États-Unis. Jusqu’à présent. Les élections de mi-mandat auront lieu le 8 novembre. Le locataire de la Maison Blanche jouera gros cette fois, et le Sénat ne pourra remplacer qu’un seul siège supplémentaire du côté républicain. La victoire du Great Old Party et la « cohabitation » réduiraient la voie à une politique environnementale volontariste face à la hausse actuelle des prix des hydrocarbures. Les chances seraient très faibles, les accords bilatéraux dans ce domaine se comptent encore sur les doigts d’une main.

[Green Idea] NW Storm associe stockage électrique haute puissance et recharge en zone rurale
Voir l’article :
Heureusement, des alternatives existent dans de nombreuses communes, comme les bornes déployées…

Opinions

Opinions

Auteur : Gwenaëlle Avice-Huet, Responsable Stratégie & amp; Développement durable de Schneider Electric Sur le même sujet : Voiture électrique : une première mondiale à Vezin-le-Coquet.

La chronique d’Emmanuelle Mignon

Test Polar Pacer Pro : une montre de choix pour courir
A voir aussi :
Le fabricant finlandais Polar veut captiver les coureurs avec une montre Pacer…

Quels sont les premiers pays producteurs ?

Quels sont les premiers pays producteurs ?
Classement mondialPays producteursEn pourcentage de la production mondiale (à 0,01 près)
1cinéma14.74
2Australie8.68
3Russie8.5
4États-Unis6,73

Quel pays produit le plus de maïs ? Cette statistique montre la production à grande échelle de maïs dans le monde en 2021/2022. années, par pays. Au cours de cette période, les États-Unis ont produit plus de 380 millions de tonnes de maïs. Le maïs est une culture de semences qui est cultivée pour l’alimentation.

Quels sont les principaux pays producteurs ?

Principaux pays producteurs

  • Inde : 30 %
  • Chine : 28 %
  • Kénya : 10 %
  • Sri Lanka : 9 %
  • Turquie : 6 %
  • Viêt Nam : 4 %
  • Indonésie : 3,5 %
  • Japon : 2,5 %

Quel est le premier pays producteur de maïs au monde ?

Aux États-Unis, le plus grand producteur de maïs au monde, le maïs blanc représente moins de 1 % de la production nationale totale de maïs et est principalement produit sous contrat en raison de marchés relativement limités.

Quel est l’avenir du pétrole ?

Quel est l'avenir du pétrole ?

« La demande d’énergie et de pétrole s’est considérablement redressée en 2021, après une énorme baisse en 2020, et l’expansion à long terme devrait se poursuivre », a déclaré le secrétaire général du Cartel, Mohammed Barkindo, dans un communiqué. rapport jusqu’en 2045.

Qui remplacera le pétrole ? L’alternative la plus simple pour la mobilisation du pétrole sont les biocarburants, obtenus en transformant la biomasse, c’est-à-dire toute la matière organique qui provient des plantes dans lesquelles l’énergie solaire est stockée. , que les plantes captent et utilisent grâce à la chlorophylle.

Quel est le futur du pétrole ?

On estime qu’en 2021, la demande mondiale de pétrole se redressera d’environ 5 millions de barils par jour et atteindra 97 millions contre une moyenne de 92 millions en 2020. Ce n’est qu’en 2023 que la consommation mondiale de pétrole devrait revenir aux niveaux d’avant la crise, puis augmenter de 0,7 millions de barils par jour d’ici 2030.

Quel avenir pour le prix du pétrole ?

Sans surprise, de nombreux analystes ont prédit (presque des prévisions consensuelles) que les prix atteindraient 100 dollars au premier semestre 2022 en raison des tensions géopolitiques, de la lenteur de la croissance de l’offre de pétrole et des attentes d’une demande plus élevée que …

Quand le pétrole sera épuisé ?

Le pic pétrolier est le moment où la production de pétrole atteint son maximum avant une baisse progressive et permanente. Pour de nombreux experts, le pic pétrolier arrive bientôt : 2025 pour certains, 2030 ou 2035 pour d’autres. Le pic du pétrole ne manquera pas d’avoir des conséquences sur le prix du pétrole.

Où y A-t-il du pétrole ?

Le Venezuela, l’Arabie Saoudite, le Canada, l’Iran et l’Irak ou la Russie sont parmi les pays ayant les plus grandes réserves de pétrole.

Où est le pétrole en France ? Actuellement, 64 gisements de pétrole et de gaz sont en exploitation. Leur superficie totale est d’environ 4 000 km2, principalement dans le bassin aquitain et le bassin parisien.

Est-ce qu’il y a du pétrole en Afghanistan ?

L’Afghanistan, l’un des pays les plus pauvres du monde, possède des ressources pétrolières et minérales souterraines estimées à 1 000 milliards de dollars, a déclaré aujourd’hui son président Hamid Karzaï.

Est-ce que la France a du pétrole ?

Les premiers gisements de pétrole français ont été découverts en 1949 près du village de Lacq, dans les Pyrénées Atlantiques. En 1954, un autre site commence à être exploité dans les Landes, Parentis. Enfin, le Bassin parisien a également été exploité après la découverte du gisement en 1958.

Quelle est la tendance du prix du pétrole ?

Le prix du baril de Brent a terminé en 2021 à 77,78 dollars. Le même baril valait 51,80 dollars fin décembre 2020, soit une hausse de 50 % sur un an. Les prix du pétrole brut augmentent régulièrement depuis avril 2020.

Le pétrole tombera-t-il ? Le pétrole « est en baisse (…) ce matin, alors que des progrès tangibles ont été réalisés dans les négociations entre l’Ukraine et la Russie au cours du week-end », a commenté Tamas Varga, analyste pour PVM Energy.

Pourquoi le prix du pétrole augmente 2022 ?

C’est ce produit qui est acheté par les distributeurs, et non des barils de pétrole brut. Mais le produit fini brûle de la même manière que le produit brut. Les investisseurs qui s’attendent à la hausse à venir après le pétrole brut achètent Platts en masse et poussent donc le pétrole raffiné pour plus.

Quel avenir pour le prix du pétrole ?

Sans surprise, de nombreux analystes ont prédit (presque des prévisions consensuelles) que les prix atteindraient 100 dollars au premier semestre 2022 en raison des tensions géopolitiques, de la lenteur de la croissance de l’offre de pétrole et des attentes d’une demande plus élevée que …

Quelle est l’avenir pétrolier le plus probable pour notre génération ?

Selon l’Agence internationale de l’énergie, le pic du pétrole se produira très probablement d’ici 2025. Pour éviter une baisse de la production mondiale de pétrole d’ici 2025, l’Agence internationale de l’énergie (AIE) annonce que l’extraction d’huile de schiste devrait être multipliée par 2 ou 3.

Quand les huiles seront-elles épuisées ? Le pic pétrolier est le moment où la production de pétrole atteint son maximum avant une baisse progressive et permanente. Pour de nombreux experts, le pic pétrolier arrive bientôt : 2025 pour certains, 2030 ou 2035 pour d’autres. Le pic du pétrole ne manquera pas d’avoir des conséquences sur le prix du pétrole.

Quel avenir pour le prix du pétrole ?

Sans surprise, de nombreux analystes ont prédit (presque des prévisions consensuelles) que les prix atteindraient 100 dollars au premier semestre 2022 en raison des tensions géopolitiques, de la lenteur de la croissance de l’offre de pétrole et des attentes d’une demande plus élevée que …

Quelle est l’importance du pétrole dans le monde ?

Le pétrole, à quoi ça sert ? Le pétrole est devenu la première source d’énergie au monde depuis les années 1950. Il satisfait plus de 30% des besoins énergétiques. C’est la principale matière première des carburants utilisés dans les transports (voitures, camions, avions).