Agir en Bray vient de lancer une machine à laver solidaire à Neufchâtel-en-Bray

A neufchâtel-en-Bray, l’association Agir en Bray propose un nouveau service de blanchisserie solidaire ouvert pendant les heures de vestiaire. Son utilisation est possible sous certaines conditions.

De Rédaction Neufchâtel-en-Bray

Publié le 8 avril 22 à 12:42

Installée dans la Cité Dumont à Neufchâtel-en-Bray, l’association Agir en Bray a repris la garde-robe avec énergie, suite à la dissolution d’Aide et solidarité. Nouveau : laverie solidaire.

L’encadrant technique, Stéphane Charles, prend en charge 6 à 8 personnes en réinsertion. Le site Web et les employés sont désormais professionnalisés pour offrir un service aux visiteurs.

Jacky Leheurteur, président de l’association, précise :

Nous avons investi dans des vêtements qui nous permettent d’accrocher et d’exposer des vêtements donnés par des particuliers. Une table à hauteur variable permet aux employés de ranger sans se blesser le dos.

« Afin que les gens déposent leurs dons »

« Afin que les gens déposent leurs dons »

Depuis l’ouverture, nous avons vendu 14 000 €, comprenant des jouets, de la puériculture, de la maroquinerie et des chaussures. Ceci pourrez vous intéresser : Qu’est-ce qu’une batterie au graphène et sa technologie ?. A noter que les vêtements sont lavés avant d’être vendus et séchés sur place grâce aux nouvelles machines que nous venons d’acheter.

En effet, Agir en Bray propose un nouveau service de blanchisserie solidaire ouvert pendant les heures d’habillage.

Les personnes répondant à certains critères monétaires (RSA, ASS, AHH, jeunes de moins de 26 ans, etc.) pourront bénéficier d’un coût réduit : 2 € pour le lavage, 1 € pour un kilo repassé de l’armoire.

Les machines ont été financées dans le cadre des subventions France Relance. Nous étions la seule association professionnelle de Seine-Maritime liée à l’emploi.

Nous aimerions mettre en place des points de collecte comme ceux du Relais pour que les gens puissent déposer leurs cadeaux lorsque le vestiaire est fermé. Les déchetteries seraient de bons endroits car notre véhicule s’y rend pour récupérer des objets et des meubles. De plus, nous aimerions travailler avec un prestataire qui récupère le petit morceau de papier que nous avons pour éviter qu’il ne retourne au centre de recyclage.

Pénurie de main d’oeuvre

Pénurie de main d’oeuvre

Agir en Bray est une association aux multiples projets solidaires. Lire aussi : Le quotidien des utilisateurs d’ordinateurs en entreprise. Le service de porte a été créé en 2021 et se développe progressivement avec, actuellement, des fournitures médicales, des visites de courtoisie et du ménage.

D’un autre côté de l’association, Jacky Leheurteur a voulu attirer l’attention sur le problème au niveau de l’association médiatrice basée à Forges-les-Eaux.

En effet, il fait face à un manque de travail pour tondre les pelouses, pour faire des travaux… Après la réforme, à compter du 1er décembre 2021, sur les allocations chômage, un salarié doit être radié du dossier au bout de 24 mois, pendant l’association est bien souvent un tremplin.

Le prochain objectif est de déménager dans un local plus grand pour regrouper tous les services de l’association sans avoir la limite des gros stockages. Et dans le viseur, l’ancien centre d’incendie et de secours.

Vestiaire d’Agir à Bray : ouvert mercredi et vendredi de 13h30 à 17h00, jeudi de 13h30 à 16h30, samedi de 10h00 à 12h30 et de 13h30 à 17h30 : 30 après-midi

Comment survivre en cas de panne du réseau électrique ?
Voir l’article :
Image : Robin Higgins – Pixabay, illustration par RE.Le risque de pénurie…